Le Credoc l’affirme, réaliser des obsèques a un impact positif sur les participants

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Le Credoc l'affirme, réaliser des obsèques a un impact positif sur les participants
Religion, death and dolor - man at funeral with white rose mourning the dead

La perte d’un proche est une épreuve difficile à surmonter. L’organisation des obsèques qui suit cette tragédie peut paraître lourde pour la famille du défunt, mais son impact bénéfique est bien plus grand que ce qu’on imaginait. De la préparation des papiers administratifs pour l’organisation des funérailles au remerciement des proches qui ont été présents, voici les grandes lignes de l’organisation d’obsèques et leur effet positif sur les participants.

Une enquête surprenante

Le Credoc a obtenu les chiffres de l’enquête menée par la CSNAF (Chambre syndicale nationale de l’art funéraire), le nombre de personnes qui témoignent ressentir un bien-être en participant à des obsèques est intriguant. En effet, plus de 49% des personnes interrogées ont rapporté l’impact bénéfique de cet événement, de son organisation à l’envoi de remerciements condoléances, dans le processus du deuil. Plus encore, 21% de l’ensemble des questionnés avouent avoir pu surmonter leur deuil grâce aux obsèques.

Si l’organisation des obsèques est un processus douloureux pour la famille du défunt, la libération ressentie à la fin de l’événement est surprenante. Les funérailles sont souvent une occasion pour renouer des liens avec les membres de la famille qui se sont perdus de vue ou resserrer les amitiés.

Cependant, organiser les funérailles d’un proche peut être pris comme une tâche doublement plus difficile. Cela revient principalement à la longueur des démarches administratives. Il faut prendre son mal en patience et organiser des obsèques en bonne et due forme afin d’honorer pleinement la mémoire du défunt.

Première étape des obsèques

Régler les démarches administratives relatives au décès d’un proche est un processus lourd et douloureux. Il consiste en la déclaration du décès et l’obtention d’un certificat de décès délivré par un médecin. La suite des démarches est de remettre le certificat obtenu à un officier d’état civil afin de déclarer le décès à la mairie. Cela ne peut se faire qu’à la mairie du lieu du décès.

L’autorisation pour l’inhumation ou la crémation est délivrée par ce même officier au moment de la réception du certificat de décès.

Il est parfois nécessaire de réaliser des copies de l’acte de décès. Certaines pompes funèbres l’exigent aux proches afin de réaliser les funérailles.

A LIREAUSSi: Les personnes avec ce signe astrologique sont les plus infidèles

Déroulement des funérailles

La cérémonie

La partie la plus bénéfique pour l’entourage du défunt n’est autre que la cérémonie funéraire. Lors de ce regroupement de proches, les souvenirs les plus joyeux vécus avec le défunt seront racontés. Elle produit une réelle délivrance pour les proches et leur permet d’effectuer leur deuil.

La majeure partie des membres de la famille seront présents. C’est dans ces moments de tristesse qu’il devient nécessaire de renouer des liens défaits et se rapprocher des siens. Le témoignage des familles interrogées affirme que la cérémonie des funérailles leur a apporté un grand soutien pour surmonter l’épreuve qui a bouleversé leur vie. L’ambiance qui y règne ainsi que la bienveillance des personnes présentes sont les raisons principales pour lesquelles l’organisation des obsèques a un impact positif sur les proches du défunt.

Le soutien des proches

L’étude menée par le Credoc est catégorique, 81% du soutien reçu provient des proches de la personne en deuil. Surmonter les premières étapes de cette situation attristante n’est possible qu’avec la présence réconfortante des personnes qu’on chérit. Leur faire part des peines, du chagrin ressenti et discuter avec eux permet de sortir de l’isolement et retrouver un train de vie normal.

Les remerciements

La dernière étape, mais aussi la plus importante de l’organisation des obsèques. Les proches qui ont apporté leur soutien méritent des remerciements pour leur geste touchant. Recevoir des remerciements de décès est aussi bénéfique pour les proches que la participation aux obsèques.

Les étapes du deuil

Apprendre la perte d’un être cher n’est jamais une épreuve facile. La nouvelle est difficile à digérer pour les proches et le processus de guérison psychologique peut prendre des semaines voire des années. Quel que soit le tempérament de la personne, les étapes du deuil se déroulent comme suit :

  • Le choc : recevoir l’information de la perte d’un proche a le même effet qu’une anesthésie générale. Le choc est difficile à gérer quand on est seul, c’est pourquoi la présence des proches est indispensable pour s’en sortir.
  • Le déni : ne pas réaliser la perte de la personne défunte les premiers jours suite au décès est tout à fait normal.
  • La colère : dirigée vers sa propre personne ou vers autrui, elle exprime la frustration ressentie face à la tragédie qui s’est abattue sur la famille.
  • La tristesse : c’est l’étape la plus douloureuse du deuil.
  • La résignation : en réalisant que la mort est réelle, on commence à se libérer de son chagrin.
  • L’acceptation : la perte du proche est irréversible, il faut donc aller de l’avant et penser à son avenir.
  • La reconstruction : dernière étape du deuil. Il s’agit du retour à une vie normale.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available