Une femme de 24 ans tue son nouveau-né le découpe en morceaux et écrase son crâne

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Une maman qui a tué son nouveau-né et jeté le corps dans un parc quelques heures seulement après l’accouchement a évité la prison.

Babita Rai, 24 ans, a écrasé le crâne du nouveau-né et en lui donnant des coups répétés à la tête, elle a causé des fractures « importantes » et mortelles.

Quelques heures après avoir accouché à côté d’un arbre, elle a laissé le corps de son enfant à Manor Park à Aldershot, Hampshire.

Un jardinier du parc a découvert le corps de l’enfant dans les sous-bois environ quatre jours plus tard, pensant d’abord qu’il s’agissait d’une « poupée d’enfant ».

Un jury a innocenté la Népalaise du meurtre mais l’a déclarée coupable de l’accusation moindre d’infanticide.

Après avoir passé plus d’un an en détention depuis son arrestation, Rai a appris aujourd’hui qu’elle était « libre de partir » par un juge de la Winchester Crown Court.

Elle a reçu l’ordre d’entreprendre deux ans de travaux communautaires et d’activités de réadaptation pendant 30 jours.

Au cours de son procès plus tôt cette année, le tribunal a entendu Rai, qui avait 20 ans à l’époque, était enceinte d’environ six mois lorsqu’elle est entrée au Royaume-Uni depuis le Népal en février 2017.

Cependant, elle a caché sa grossesse aux agents des frontières, à son médecin généraliste et à des collègues d’un restaurant où elle travaillait.

Le tribunal a appris que le bébé était né vivant à 35 semaines de gestation dans la nuit du 15 mai 2017.

Son cadavre a été retrouvé à Manor Park à Aldershot, la ville où vivait Rai.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus