Les compagnies aériennes annulent des vols en raison d’une éruption volcanique sur La Palma en Espagne

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Alors que l’éruption volcanique sur les îles Canaries en Espagne a continué de produire des explosions et de cracher de la lave tout au long de la semaine, environ 30 vols vers les îles espagnoles de La Palma et La Gomera ont été annulés en raison d’un nuage de cendres, ont annoncé les autorités.

Le volcan Cumbre Vieja a pris vie il y a une semaine et a craché de la lave et des cendres par intermittence, entraînant l’annulation des sept vols vendredi.

« L’aéroport est fermé en raison de l’accumulation de cendres », a déclaré l’opérateur public de l’aéroport Aena.

« Les opérations de nettoyage ont commencé mais la situation peut changer à tout moment », a-t-il ajouté.

D’autres évacuations ont également été ordonnées vendredi dans la ville d’El Paso alors que de grandes explosions et de nouvelles ouvertures ont été signalées sur le volcan.

« Compte tenu du risque accru pour la population en raison de l’épisode éruptif actuel », a déclaré le gouvernement régional, un ordre d’évacuation obligatoire a été émis pour plusieurs districts.

Cela a poussé le nombre de personnes forcées de quitter leur domicile jusqu’à présent à plus de 6 200, dont 400 touristes.

Les annulations de vols ont commencé vendredi.

« Il n’est pas encore possible de dire quand nous pourrons reprendre les vols », a déclaré la compagnie aérienne espagnole Binter sur Twitter.

Selon le programme d’observation de la Terre Copernicus de l’Union européenne, la lave a jusqu’à présent détruit 420 bâtiments et couvert plus de 190 hectares (470 acres) de terres.

Le Premier ministre Pedro Sanchez a annoncé que La Palma serait déclarée « zone touchée par une catastrophe » qui ouvre une aide financière aux résidents.

L’éruption volcanique, qui se poursuit depuis dimanche dernier, a détruit près de 400 maisons et 200 hectares (494 acres) de terres.

Environ 6 000 personnes ont été chassées de chez elles et nombre d’entre elles ne pourront peut-être jamais y retourner.

Les terres agricoles, dont une grande partie pour la production de bananes, ainsi que les entreprises et les routes, ont également été rasées par la lave.

Le volcan est entré en éruption pour la première fois en 50 ans.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus