Lille veut créer la surprise face à Séville

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Lille, qui est retombé dans ses travers samedi en championnat à Clermont (1-0), espère rebondir en Ligue des champions et créer la surprise mercredi face au Séville FC (21h00), favori du groupe G.

Avec seulement un point en deux rencontres, le Losc, champion de France en titre, doit absolument réagir pour garder un espoir de qualification en 8e de finale avant de se déplacer sur la pelouse des Espagnols lors de la prochaine journée.

Trois semaines après une défaite frustrante à Salzbourg (2-1), les joueurs de Jocelyn Gourvennec, qui avaient cruellement manqué d’efficacité, comme souvent cette saison, sont au pied du mur avant de défier une formation andalouse habituée des joutes européennes.

« L’équipe répond présent, après on doit s’améliorer dans la finition, c’est là-dessus qu’on doit insister car si on ouvre le score, ça nous galvanise et le scénario est totalement différent. Il ne faut pas que la défaite de ce soir, qui est un peu spéciale, vienne noircir le tableau car on fait de bonnes choses même si on doit progresser », avait ainsi déclaré le technicien nordiste après le revers en Autriche.

Cette défaite n’avait pas empêché Lille de battre Marseille (2-0) quatre jours plus tard et de se relancer en Ligue 1 en enchaînant un troisième succès consécutif après un début d’exercice très compliqué. Mais les Dogues, certes diminués, ont rechuté en championnat chez le promu auvergnat samedi et les doutes ont refait surface.

– « Révolte » –

« On a touché le fond, on a été très mauvais », avait tonné le président lillois Olivier Létang au micro d’Amazon Prime Video. « Quand vous avez une pauvreté individuelle et collective comme on a eu aujourd’hui, vous ne pouvez prétendre à rien au haut niveau. »

« On a été très imprécis », avait pesté Gourvennec. « C’est un retour de trêve difficile, le résultat est négatif. Mais le mécontentement général, des joueurs, du président, il faut le transformer en révolte. »

Les retours dans le onze de départ de l’expérimenté Turc Burak Yilmaz et du buteur canadien Jonathan David, respectivement suspendu et ménagé le week-end dernier, pourraient permettre de redynamiser une attaque lilloise en panne d’idées et de réalisme samedi.

En revanche, l’entraîneur nordiste sera toujours privé du défenseur central Sven Botman, blessé avec les Espoirs néerlandais (cuisse) et indisponible pour un mois. Tiago Djalo devrait le remplacer, à moins que Gourvennec ne tente le pari Xeka, qui a déjà dépanné dans l’axe.

Côté sévillan, l’international français Jules Koundé, qui n’a pas joué dimanche en Liga en raison de douleurs musculaires, pourrait retrouver sa place dans la charnière andalouse. En revanche, l’attaquant marocain Youssef En-Nesyri sera toujours forfait.

Connu pour son jeu flamboyant ces dernières années, le Séville FC de Julen Lopetegui se caractérise surtout par sa solidité cette saison et possède la meilleure défense du championnat espagnol. Mais ce manque de spectacle engendre des critiques que le directeur sportif andalou « Monchi » a tenté d’évacuer.

« Cette équipe gagne ! Avoir à défendre une équipe qui gagne… Ce n’est pas facile de se créer des occasions, les équipes ne prennent pas trop de risques. Je ne trouve pas ce Séville FC ennuyeux », a souligné le dirigeant sur Canal Sur Radio. Il nous manque certaines choses, mais dire qu’on ne produit aucun jeu… »

Le club andalou n’a toutefois pas brillé lors de son début de campagne européenne: avec deux matches nuls arrachés face à Salzbourg (1-1) et à Wolfsburg (1-1), Séville semble encore en recherche de repères. Au Losc d’en profiter pour enfin lancer sa saison…

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available