Le Comité constitutionnel syrien s’est engagé à présenter des projets : ONU

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Alors que le sixième tour des réunions de la Commission constitutionnelle syrienne à Genève se poursuit mercredi dans sa troisième journée, le bureau de l’envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie a déclaré mardi que les représentants ont déclaré leur engagement à présenter des « textes constitutionnels » et commenceraient à identifier des domaines d’accord et de désaccord.

Jenifer Fenton, porte-parole de l’envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, Geir Pedersen, a déclaré que le cycle de pourparlers en cours devrait durer jusqu’à vendredi.

Les deux parties se sont inscrites pour les négociations puis sont parties après la journée.

Une nouvelle série de pourparlers portant sur une nouvelle constitution pour la Syrie déchirée par la guerre a commencé lundi à Genève, l’opposition notant qu’elle se poursuivrait, mais a déclaré que le résultat n’était pas clair à ce stade.

« Le comité constitutionnel a maintenant commencé un processus de rédaction », a déclaré Fenton lors d’un briefing de l’ONU à Genève.

« Toutes les délégations ont déclaré leur engagement à présenter des projets de textes constitutionnels et à commencer à identifier les domaines provisoires d’accord et de désaccord, notamment en proposant des amendements et en soumettant des révisions.

Fenton a noté que pour l’envoyé spécial, le processus constitutionnel est « important ».

Pedersen « continuera donc également à travailler pour faciliter un processus plus large pour faire progresser la mise en œuvre de la résolution 2254 du Conseil de sécurité », qui décrit un processus pour mettre fin à la guerre civile en Syrie.

L’envoyé de l’ONU a commencé la journée en rencontrant les deux coprésidents de la commission constitutionnelle, l’un de l’opposition et l’autre du régime syrien.

Pour la première fois dimanche, les deux coprésidents de la commission – Ahmad Kuzbari, le représentant du régime syrien, et Hadi al-Bahra du côté de l’opposition – se sont assis avec Pedersen « pour une discussion substantielle et franche sur la façon dont nous devons procéder. avec la réforme constitutionnelle.

Le premier jour des pourparlers, la délégation du régime a soumis un projet de texte comprenant six articles sur les principes fondamentaux de la constitution.

L’Agence Anadolu (AA) a atteint le document, qui se compose de six articles sur la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale.

Dans le premier article du projet de texte, il est dit : « La République arabe syrienne est un État souverain totalement indépendant qui n’accepte aucune ingérence extérieure dans ses affaires intérieures.

Dans le cinquième article du projet de texte, il est dit : « La République arabe syrienne fait partie du monde arabe, fière de son identité arabe, et soutient la coopération mutuelle et la solidarité des Arabes dans la réalisation de l’objectif d’unité de la communauté arabe. nations. »

D’autres articles comprenaient également des déclarations concernant « l’intégrité territoriale » et les « puissances étrangères » de la Syrie.

La Syrie est plongée dans une guerre civile brutale depuis début 2011, lorsque le régime de Bachar Assad a réprimé les manifestations en faveur de la démocratie avec une férocité inattendue. Plus de 5 millions de civils ont depuis été déplacés.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available