Paris s’offre les quarts et un peu d’air

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Paris SG a validé jeudi son billet pour les quarts de finale de la Ligue des champions en s’imposant 2-0 chez le Real Madrid, une bouffée d’air après l’agression de Kheira Hamraoui et la lourde défaite à Lyon (6-1).

Moins dominatrices qu’à l’aller (4-0), les Parisiennes ont encore pu compter sur Marie-Antoinette Katoto, à nouveau buteuse après son doublé au Parc des Princes (33e). La latérale gauche Sakina Karchaoui a inscrit le deuxième but parisien après une belle percée dans la surface (70e).

Le sans-faute des championnes de France se poursuit. Quatre victoires, douze points, treize buts marqués et toujours aucun encaissé: à deux journées de la fin de la phase de groupes, le PSG s’offre une place en quarts de la C1, objectif affiché du club parisien finaliste de la compétition en 2015 et 2017.

Les Parisiennes sont également assurées de finir premières du groupe, synonyme d’un tirage a priori plus favorable pour les quarts programmés en mars.

Si Didier Ollé-Nicolle avait évacué mercredi en conférence de presse l’idée d’une équipe plombée par la révélation de l’affaire Hamraoui il y a huit jours, les Parisiennes restaient sur un naufrage en championnat chez le grand rival lyonnais dimanche (6-1).

Les joueuses parisiennes ont été « affectées » par l’agression de leur coéquipière et ses retombées médiatiques, comme l’a confié jeudi matin la sélectionneuse de l’équipe de France Corinne Diacre en dévoilant sa liste pour le rassemblement de novembre.

– Toujours sans Hamraoui et Diallo –

Toujours privé de Kheira Hamraoui et Aminata Diallo, témoin de l’agression, le PSG s’est présenté à Madrid avec Léa Khelifi au milieu de terrain et a débuté timidement la rencontre.

Le Real, qui n’avait pas cadré le moindre tir lors du premier match au Parc des Princes, a montré d’autres intentions au stade Alfredo-Di Stefano.

Dès la 5e minute, la gardienne canadienne Stephanie Labbé, titularisée à la place de Barbora Votikova, a dû s’employer sur une frappe de 30 m d’Olga Carmona, deux minutes après une première alerte sur une tête d’Esther Gonzalez.

Mais peu après la demi-heure de jeu, l’actuelle meilleure buteuse de D1 française (8 buts) Marie-Antoinette Katoto s’est encore montrée redoutable pour l’ouverture du score (1-0, 33e). L’internationale française a coupé de l’extérieur du pied droit un coup franc de la Suissesse Ramona Bachmann, titularisée à la place de Sandy Baltimore.

En deuxième période, la championne olympique Stéphanie Labbé a encore été précieuse sur une frappe d’Esther Gonzalez (51e).

Après avoir buté sur la gardienne Misa Rodriguez à la 63e minute, Sakina Karchaoui a fait le break pour Paris (2-0) après un beau numéro sur son aile gauche. La frappe puissante de l’internationale française de 24 ans, effleurée par Rodriguez, a fini au fond des filets, sous les yeux de Kadidiatou Diani, en embuscade.

Si les Parisiennes ont déjà assuré leur présence en quarts, Les Lyonnaises, septuples gagnantes de la C1, devront elles patienter après leur défaite mercredi face au Bayern à Munich (1-0).

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available