la Suisse, nouvel arsenal du grand banditisme

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

C’est pourtant loin de la Suisse, à Marseille, que cette enquête débute. Dans la nuit du 28 au 29 juin, un jeune homme, âgé de 20 ans, est retrouvé mort, tué par balle dans la cité Bassens, dans le 15e arrondissement de Marseille. Sur place, un policier affirme que les armes viennent de Suisse. Ce n’est pas le premier à parler d’armes dérobées dans des armureries suisses. « On en retrouve un peu partout dans les cités », glisse-t-il.

À la frontière franco-suisse, dans le canton du Valais, cet armurier se dit en colère contre la France. « On n’a pas la même législation, on a des armes de guerre, vos voyous le savent et vous les laissez faire, affirme-t-il. Les carabines de sport en semi-automatique, comme des AR-15, des kalachnikovs, on les retrouve en Suisse…

CLIQUER ICI POUR LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available