une médecin des urgences de Laval démissionne à cause des conditions de travail

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Angélique Bachelet en avait ras-le-bol. L’angoisse lorsqu’elle se lève le matin, le manque de temps consacré aux patients ou le manque de lit : autant de raisons qui ont poussé Angélique a démissionné des urgences de Laval fin octobre dernier.

« On n’est plus soignant »

En dix ans de métier dans le secteur, Angélique a vu la situation de l’hôpital public se dégrader. Mais c’est depuis son arrivée aux urgences de Laval en 2016 qu’elle « ne se retrouve plus ». « On n’est plus soignant. Quand je pars le matin j’ai la boule au ventre, quand je…

CLIQUER ICI POUR LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available