Paris en démonstration à Kharkiv (6-0)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Déjà qualifiées pour les quarts de finale de la Ligue des champions, les joueuses du Paris SG se sont imposées 6-0 à Kharkiv en Ukraine mercredi, lors de la 5e et avant dernière journée de la phase de groupes.

Avec un onze très remanié et rajeuni (22 ans de moyenne d’âge), le PSG a prolongé son sans-faute par une cinquième victoire et un impressionnant bilan de 19 buts marqués et zéro encaissé. Paris est la seule équipe à ne pas avoir pris de but dans cette phase de poules.

Pour ce long déplacement dans l’est de l’Ukraine, l’entraîneur Didier Ollé-Nicolle avait convoqué un groupe resserré de 17 joueuses, laissant notamment au repos Marie-Antoinette Katoto, Kadidiatou Diani, Sara Däbritz et Grace Geyoro.

Outre Charlotte Voll (22 ans) dans les buts, les jeunes défenseure Jade Le Guilly (19 ans) et milieux Laurina Fazer (18 ans) et Magnaba Folquet (18 ans) ont été titularisées à Kharkiv.

Déjà auteure d’un triplé au match aller (5-0), la Canadienne Jordyn Huitema a encore marqué face aux Ukrainiennes. L’attaquante a repris de la tête un centre de Sandy Baltimore pour l’ouverture du score (1-0, 15e).

Huitema a servi Ramona Bachmann pour le deuxième but (2-0, 21e). La Suissesse s’est transformée en passeuse décisive pour Baltimore (3-0, 37e) avant de s’offrir un doublé grâce à un bel enchaînement (4-0, 40e).

La jeune Laurina Fazer a aggravé la marque juste avant la pause d’une superbe frappe lointaine (5-0, 44e). Le déluge offensif parisien s’est un peu tari en seconde période avec un seul but, celui de la Suédoise Amanda Ilestedt (6-0, 54e).

Seule fausse note de la soirée l’exclusion en fin de match d’Estelle Cascarino (80e), pour deux cartons jaunes en douze minutes.

Les Parisiennes recevront les Islandaises de Breidablik jeudi 16 décembre (18h45) au stade Jean-Bouin pour décrocher un sixième succès et terminer l’année 2021 de la meilleure des façons après les soubresauts de l’affaire Kheira Hamraoui.

Un peu plus d’un mois après l’agression subie par la milieu de terrain de 31 ans, cette dernière et sa coéquipière Aminata Diallo, présente au moment des faits, ont repris l’entraînement collectif mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available