« C’est la pièce du puzzle qui manquait »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Ulcérée, la présidente de la cour se lève brutalement et suspend l’audience. Mercredi, au huitième jour du  procès du home-jacking mortel de Servian, le ton est sérieusement monté entre elle et les avocats de Daniel Malgouyres alors que des enregistrements sonores étaient soumis au jurés de la cour d’assises de l’Hérault. À la barre, l’expert en informatique qui a été chargé de retranscrire ces enregistrements.

Passe d’arme et éclats de voix

« Il s’agit d’enregistrements clandestins réalisés par le fils Malgouyres à une époque où…

CLIQUER ICI POUR LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available