Curtoni confirme la suprématie italienne, Goggia se fait mal

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Elena Curtoni a confirmé dimanche à Cortina d’Ampezzo la suprématie italienne sur le Super-G avec une cinquième victoire en six courses, mais la joie a laissé place à l’inquiétude après une nouvelle chute de Sofia Goggia, touchée au genou gauche.

La gagnante du jour, qui décroche à 30 ans sa deuxième victoire en Coupe du monde et sa première en Super-G, a résumé l’état d’esprit de la colonie italienne au micro de la RAI: « C’est une journée douce-amère ».

« Je suis très contente, j’ai mis dans cette course tout ce que je suis capable de faire, mais je suis désolée pour Sofia, on espère que ce n’est pas trop grave », a soufflé l’Italienne de 30 ans, qui a devancé l’Autrichienne Tamara Tippler de 9/100 et la Suissesse Michelle Gisin de 24/100.

« SuperSofia » est de nouveau lourdement partie à la faute, huit jours seulement après une spectaculaire sortie de piste lors de la descente de Zauchensee (Autriche), suscitant l’inquiétude à douze jours des Jeux olympiques d’hiver (4-20 février) où elle est la grande favorite pour conserver l’or décroché en 2018 à Pyeongchang.

Goggia s’est rapidement relevée et a pu rejoindre l’aire d’arrivée sur ses skis, mais la Fédération italienne redoute une entorse du genou gauche. Des examens sont prévus dimanche après-midi à Milan.

– Gut-Behrami et Shiffrin distancées –

Les images télévisées ont montré la skieuse quitter la station en boitant bas et grimaçant, soutenue par deux membres de l’encadrement, sous les applaudissements de quelques tifosi.

Un éventuel forfait pour Pékin serait un nouveau coup dur pour l’Italienne qui, la saison dernière, avait manqué les Mondiaux à domicile, sur cette même piste de Cortina d’Ampezzo, en raison d’une blessure au genou droit.

La Bergamasque de 29 ans, qui doit être porte-drapeau italienne à Pékin, pensait pourtant avoir tourné cette page triste en s’imposant samedi dans la descente, en dépit des courbatures après sa chute en Autriche et en dépit de plusieurs erreurs.

Curtoni est la troisième Italienne à s’imposer cette saison sur le Super-G après les deux victoires de Goggia et les deux de Federica Brignonne.

Cette dernière a cette fois dû se contenter de la 4e place, à 32/100 de la lauréate du jour, mais se console en prenant la tête du classement de la spécialité.

La championne du monde du Super-G, la Suissesse Lara Gut-Behrami, a pris seulement la 13e place (à 83/100) et l’Américaine Mikaela Shiffrin, leader du classement général de la Coupe du monde, la 16e (à 1 sec 01/100).

Côté français, Tessa Worley décroche une bonne sixième place, à 54/100, alors que Laura Gauché est elle aussi sortie de piste.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available