Opération coup de poing contre la GPA, alerte sur les femmes en Ukraine

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Des militantes de la Manif pour tous ont mené samedi à Paris une opération coup de poing contre la GPA (Gestation pour autrui) et voulu alerter sur le sort des mères porteuses ukrainiennes « abandonnées en pleine guerre », a constaté une journaliste de l’AFP.

Visages masqués, vêtues de noir avec un code barre sur un ventre arrondi, une centaine de jeunes femmes ont participé à cette action très visuelle, au pied de la Tour Eiffel et sur le pont d’Iéna, fermé à la circulation, en amont de la journée internationale pour le droit des femmes mardi.

« Exploitée, opprimée, invisibilisée », « Macron, complice de la GPA », pouvait-on lire sur des pancartes brandies à l’unisson, debout devant des berceaux de maternité vides et au son d’une musique tonitruante.

Elles ont ensuite retiré leurs masques pour symboliser leur « libération », et arboré un tee-shirt rouge proclamant « Stop GPA », avant de déployer un grand drapeau de l’Ukraine en solidarité avec les « femmes exploitées » dans le pays en guerre.

« Nous avons appris que des femmes ukrainiennes étaient coincées à Kiev et à Kharkiv par des +GPA commandées+ », a dit à l’AFP Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous.

« Ces femmes sont séparées de leur famille, maintenues de force dans les hôpitaux en attendant d’accoucher, sans la possibilité de fuir », a-t-elle assuré, s’élevant contre ce « scandale de la réalité de la GPA ».

« Nous avons été très choqués par des témoignages de parents parlant de leurs difficultés à récupérer leur bébé, qui n’ont pas dit un mot pour les mères porteuses. Et cela nous a révélé l’ampleur du trafic », a poursuivi la présidente de la Manif pour tous.

Mais comme c’est une « zone grise », il est difficile de savoir combien de femmes vivent cette situation en Ukraine, un des rares pays à autoriser le commerce de la GPA.

La Manif pour tous vient de lancer une pétition pour l’abolition internationale de la GPA et va interpeller les candidats à la présidentielle sur le sujet.

La GPA est interdite en France.

Dans la même catégorie

1 commentaire

  1. susette a dit :

    Nous avons participé au programme de maternité de substitution en Ukraine au sein du groupe de reproduction humaine Feskov (https://mere-porteuse-centre.fr). Que puis-je dire : le pays est pauvre, mais la ville est très soignée, les médecins sont des professionnels. Ils proposent des forfaits individuels à prix fixe, garantissant l’accouchement et un nombre illimité de FIV. La durée de l’ensemble du processus est d’environ 1 an, le prix est très rentable, et par conséquent – nous sommes des parents heureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus