« conditions » réunies pour l’accès des secours dans la mine inondée

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
"conditions" réunies pour l'accès des secours dans la mine inondée

Les autorités mexicaines ont annoncé vendredi que les « conditions » sont réunies pour que des secouristes entrent dans la mine inondée, à la recherche de 10 mineurs disparus dont on est sans nouvelles depuis neuf jours.

« Nous avons toutes les conditions pour descendre aujourd’hui », a déclaré la coordinatrice nationale de la Protection civile, Laura Velazquez, lors de la conférence matinale du président Andrés Manuel Lopez Obrador.

Elle a expliqué que la descente dans les puits pour explorer la cavité souterraine est rendue possible car « 97% de l’eau a été extraite » de la mine de charbon à Agujita, dans l’Etat de Coahuila, au Nord du pays.

Grâce au pompage incessant, le niveau de l’eau a été abaissé à 70 centimètres dans l’un des trois puits parmi lesquels les secours tenteront de pénétrer, alors qu’il était de 30 mètres au lendemain de l’accident, le 3 août, a déclaré le secrétaire à la Défense, Luis Cresencio Sandoval, lors de la même conférence.

Dans les deux autres puits, le niveau de l’eau est de 3,9 mètres et 4,7 mètres, a-t-il précisé. L’objectif est de les ramener à 1,5 mètre.

« Nous allons continuer, le pompage ne va pas s’arrêter. C’est un processus lent, mais nous ne voulons pas prendre de risques », a déclaré le coordinateur de la protection civile.

Mercredi, un plongeur avait pénétré dans un des puits mais n’avait pu avancer car il s’était heurté « à des obstacles pour pouvoir entrer dans les galeries », selon le gouverneur de l’Etat de Coahuila, Miguel Riquelme.

Plusieurs centaines de personnes participent aux secours, notamment avec un drone sous-marin, pour sauver les mineurs dont les proches sont de plus en plus inquiets à mesure que le temps passe.

Selon les autorités, les mineurs effectuaient des travaux d’excavation le 3 août lorsqu’ils ont percé une nappe phréatique.

Coahuila, la principale région productrice de charbon du Mexique, a connu une série d’accidents miniers mortels au fil des ans. Le pire est survenu dans la mine de Pasta de Conchos en 2006 lorsqu’un coup de grisou a tué 65 mineurs.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus