La valeur locative agite les partis et l’Etat en vue de son abolition

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
La valeur locative agite les partis et l'Etat en vue de son abolition

Mardi, un sujet brûlant sera à l’ordre du jour au Palais fédéral. La Commission de l’économie du Conseil national débattra pour la troisième fois de l’abolition de la valeur locative. «La valeur locative correspond au loyer fictif qu’un propriétaire pourrait recevoir à la location de son bien», détaille UBS sur son site internet.

Pour les autorités fiscales, ce montant fictif est perçu comme un revenu. Ce qui est difficilement compréhensible, puisqu’un propriétaire n’a de revenus que s’il loue son bien immobilier. S’il y vit soi-même, il économise…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR www.blick.ch

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus