le PSG déroule avec Mbappé, Monaco ne rompt pas

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
le PSG déroule avec Mbappé, Monaco ne rompt pas

Le Paris SG, avec le retour de sa star Kylian Mbappé, frustré mais buteur, a poursuivi son prometteur début de saison face à Montpellier (5-2) et pris seul la tête du classement de Ligue 1 devant Monaco, combatif face à Rennes (1-1) samedi.

C’était le retour du roi « Kyky », tant attendu par le Parc des Princes après sa prolongation de contrat fracassante…

Mais pour lancer sa sixième saison à Paris, après avoir manqué le Trophée des champions (suspension) et l’ouverture du Championnat (blessure), le champion du monde a vécu une soirée mitigée, avec un penalty raté et quelques gestes d’agacement, mais aussi un but, à la conclusion d’un corner (69e).

Cette réalisation, non célébrée, est venue apaiser une partie jusque là frustrante pour le Français, chaudement étreint par ses coéquipiers.

Car si Lionel Messi et Neymar, les hommes du début de saison, continuent de se trouver les yeux fermés, c’est moins le cas pour l’international de 23 ans, un peu trop gourmand sur certaines situations, un peu moins en réussite, et même clairement excédé par moments, avant sa sortie à la 86e minute.

Le Brésilien, lui, reste sur des bases très élevées, avec un doublé (43e s.p., 51e) qui porte son total de buts à cinq en trois matches officiels, en plus des trois passes décisives délivrées depuis la fin du mois de juillet.

Le premier but parisien est venu d’une frappe de Mbappé non cadrée et déviée maladroitement dans son but par Falaye Sacko, également fautif sur le pénalty converti par Neymar. Et le dernier, de Renato Sanches, déjà buteur pour son premier match après son arrivée en provenance de Lille (88e).

Paris a tout de même encaissé ses premiers buts de la saison, par Wahbi Khazri (58e) et Enzo Tchato (90e+2). Mais le projet mené par Christophe Galtier continue de prendre forme, même si l’adaptation de Mbappé est encore loin d’être complète.

– Solidarité monégasque –

Un peu plus tôt, l’opposition avait été plus équilibrée, entre deux candidats aux places européennes, Monaco et Rennes.

A domicile, l’ASM a décroché un bon match nul au vu des circonstances, après 75 minutes passées en infériorité numérique et une élimination au 3e tour de qualification à la Ligue des champions à digérer.

Trois jours après le décevant revers à Eindhoven face au PSV (3-2 après prolongation), il fallait en effet vite se remobiliser… Et les Monégasques l’ont fait, à l’exception de Youssouf Fofana, fautif au quart de jeu, et exclu.

Après sa défaite surprise en ouverture contre Lorient (1-0), Rennes a encore manqué d’efficacité, malgré l’ouverture du score de Gaëtan Laborde (59e), vite effacée par Breel Embolo (72e), recrue prometteuse.

« On est resté dans le match avec beaucoup de solidarité, avec une grosse dépense physique après 120 minutes à Eindhoven. Mentalement, les joueurs ont rebondi aussi », s’est satisfait l’entraîneur Philippe Clement. « Faire 75 minutes contre Rennes à 10, c’est seulement possible quand la solidarité est exceptionnelle ».

Avec quatre points, l’ASM se positionne provisoirement sur le podium, juste derrière Lille (4 pts), tenu en échec à Nantes vendredi.

Deux clubs peuvent rejoindre Paris en tête du classement dimanche: Marseille, en déplacement à Brest (20h45), et Lens, qui se rend à Ajaccio (15h00).

Le duel entre Lorient et Lyon a lui été reporté en raison de la pelouse impraticable en Bretagne.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus