rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski, accrochés par le Rayo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski, accrochés par le Rayo

Premier match, premier nul: le FC Barcelone et toutes ses recrues, dont Robert Lewandowski, sont restés impuissants samedi soir pour leur retour aux affaires en championnat face au Rayo Vallecano (0-0), laissant le Camp Nou sur sa faim.

Lewandowski, le renfort phare de l’été catalan, titulaire samedi soir, n’a pas réussi à s’illustrer pour son premier match de Liga sous le maillot blaugrana. Il devra attendre le week-end prochain pour avoir une nouvelle chance d’ouvrir son compteur de buts sur le terrain de la Real Sociedad.

Aligné en attaque avec l’autre recrue Raphinha et le Français Ousmane Dembélé, qui a décidé cet été de rester à Barcelone, « Lewy » a été trouvé à quelques reprises mais n’est jamais parvenu à être décisif.

Sa meilleure action est arrivée dès la 13e minute: Dembélé a lancé l’avant-centre polonais en profondeur et l’ex-attaquant du Bayern a piqué son ballon par-dessus Stole Dimitrievski pour ouvrir le score… mais son but a été immédiatement annulé pour une nette position de hors-jeu au départ de l’action.

Il a eu une autre occasion en fin de partie (82e), mais sa frappe du gauche n’a pas trouvé le cadre. Et les Catalans ont même eu des sueurs froides en fin de match, quand un but de Salvi Sanchez (90e+5) a été annulé pour une position de hors-jeu.

– Koundé en tribunes –

Raphinha, pour sa part, a eu de nombreux ballons à jouer mais a buté contre la défense adverse avant de s’emmêler dans des approximations techniques et de sortir pour Ansu Fati à la 61e.

Les autres recrues catalanes n’ont pas davantage brillé: Andreas Christensen, titulaire en défense centrale, a cédé sa place à Sergi Roberto à l’heure de jeu, et Franck Kessié, entré à la 73e à la place de Pedri, ne s’est pas montré.

« C’est dommage, vraiment », a regretté Eric Garcia après le match, au micro de DAZN. « On sort d’une très bonne présaison, mais le match important, c’était aujourd’hui (samedi, NDLR). Maintenant on doit corriger nos erreurs », a-t-il ajouté.

Seul Jules Koundé, le défenseur international français recruté à Séville, a dû assister au match depuis les tribunes, casquette vissée sur la tête.

Grâce au tour de force financier qu’il a réussi cet été, le Barça est parvenu à inscrire toutes ses recrues hormis Koundé pour disputer la première journée de championnat. Le club catalan devra libérer 20 à 30 M d’EUR de masse salariale pour faire valider son inscription auprès de LaLiga, en se séparant de certains joueurs sur la sellette (Frenkie de Jong, Memphis Depay…) ou en négociant la baisse de salaire des deux co-capitaines Sergio Busquets et Gerard Piqué.

Le Rayo, de son côté, continue sa progression: les joueurs du jeune entraîneur basque Andoni Iraola avaient battu deux fois le Barça la saison passée en championnat. Ils n’ont encore pas perdu face au Catalans.

– Villarreal en tête –

Même s’ils ont été dominés tout le match, les joueurs de la banlieue de Madrid ont eu l’une des actions les plus dangereuses du match: à la 45e+1, juste avant la pause, Alvaro Garcia a effacé Ronald Araujo d’un crochet, mais il a oublié ses partenaires libres à sa droite et buté contre Marc-André ter Stegen.

Le Rayo peut toutefois remercier son gardien Dimitrievski, qui a sauvé la mise à plusieurs reprises. Notamment lors d’un arrêt à deux mains sur une reprise d’Ansu Fati (65e) ou sur une envolée à la 69e pour repousser une grosse frappe lointaine du capitaine Sergio Busquets, expulsé en fin de rencontre pour un mauvais geste lui valant un second carton jaune (90e+3).

Plus tôt dans la journée, le Celta Vigo et l’Espanyol Barcelone sont repartis dos à dos (2-2), tandis que Villarreal a pris les commandes du classement provisoire grâce à son succès net 3-0 sur le terrain du promu Valladolid.

Les hommes d’Unai Emery se sont imposé grâce à un premier but du jeune milieu sénégalais Nicolas Jackson (21 ans) au retour des vestiaires (49e), puis un doublé du milieu espagnol Alex Baena en toute fin de match (81e, 90e).

Dimanche, c’est au tour du Real Madrid d’entrer en piste: les hommes de Carlo Ancelotti, récents vainqueurs de la Supercoupe de l’UEFA mercredi à Helsinki contre l’Eintracht Francfort (2-0), se déplacent sur le terrain du promu Almeria.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus