la France surclasse l’Italie et lance sa préparation

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
la France surclasse l'Italie et lance sa préparation

L’équipe de France de basket-ball a remporté avec une belle aisance offensive (100-68) son troisième match de préparation à l’Euro aux dépens de l’Italie mardi à Montpellier à quinze jours du début de la compétition en Allemagne (1 – 18 septembre)

Les Bleus, médaillés d’argent aux Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier, enchaînent une troisième victoire consécutive après celle contre les Pays-Bas (89 – 65) et leur poussif succès devant ces mêmes Italiens vendredi à Bologne (78-77 a.p.).

En l’absence des cadres Nicolas Batum et Nando De Colo qui font l’impasse sur l’Euro et privés de trois joueurs sur blessures, l’équipe du sélectionneur Vincent Collet a vraiment lancé sa préparation autour de sensations offensives aiguisées et rassurantes.

Dans une Sud de France Arena, à guichets fermés, les vice-champions olympiques ont été plus à l’aise que quatre jours plus tôt en Emilie-Romagne. Dans le sillage du meneur de jeu Thomas Heurtel et des cadres Rudy Gobert et Evan Fournier, ils ont rassuré en attaque, à l’image de leur réussite dans les tirs primés (58%, à 14/25).

Jeudi, également à Montpellier où ils prolongent leur préparation jusqu’au 19 août, les Bleus affronteront la Belgique à l’occasion de l’ultime match amical, avant de jouer deux matchs de qualification pour le prochain Mondial contre la République tchèque et la Bosnie-Herzégovine, avant de s’envoler vers l’Allemagne.

– sans trembler –

Concentrée en défense, solide au rebond, l’équipe de France a fait oublier son début de préparation laborieux. Elle n’a jamais tremblé, menant de onze points au terme du premier quart-temps (25-14), elle a même maîtrisé son jeu.

Les deux leaders de l’équipe de France : Evan Fournier (13 points), promu capitaine, et Rudy Gobert ((10 points, 11 rebonds) ont débuté timidement avant de trouver au fil du temps leur savoir-faire et ont permis à leur équipe de dérouler en seconde période.

A vec les blessures des meneurs Frank Ntilikina, qui évolue aux Dallas Mavericks, et Andrew Albicy, le Biterrois, Thomas Heurtel, régional de l’étape, a été l’une des belles satisfactions de la victoire des Bleus. Avec dix points et cinq passes décisives en première période, il a maintenu le cap à la tête de l’équipe de France et fluidifié son jeu.

Le meneur du Real Madrid, promis à une place de titulaire, a levé les doutes à travers ce match grâce à son expérience, son efficacité mais aussi son autorité sur le jeu.

Les Italiens, nettement dominés, ont été noyés par le brio offensif de l’équipe de France malgré la performance de leur capitaine Nicolo Melli (13 points).

Une fois encore, le jeune ailier de Villeurbanne : Elie Okobo (12 sélections),meilleur marqueur de la soirée (18 points, dont un 4/5 à trois points) a assuré un parfait relais du cinq majeur pour finir à cent à l’heure.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus