Le naufrage d’un bateau de migrants au large de la Syrie a fait 100 morts

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
le bilan grimpe à 86 morts

Un nouveau corps a été repêché portant à 100 le nombre de cadavres récupérés depuis le naufrage jeudi au large des côtes syriennes d’un bateau transportant des migrants en partance du Liban voisin, selon les médias officiels syriens.

Le bilan de ce naufrage de migrants, parmi les plus meurtriers survenus en Méditerranée orientale, s’est alourdi à plusieurs reprises depuis la découverte des premiers corps jeudi dernier, avec seulement 20 survivants secourus sur quelque 150 passagers.

« Le nombre de victimes du bateau libanais a atteint 100 personnes à ce jour, un nouveau corps ayant été repêché », a déclaré le directeur général des ports syriens Samer Kbrasli, cité par l’agence de presse officielle syrienne Sana.

Tous les survivants sont sortis de l’hôpital, a déclaré Sana.

Les personnes à bord du navire parti de la ville de Tripoli (nord), la plus pauvre du Liban, étaient pour la plupart des Libanais, des Syriens et des Palestiniens, et comprenaient à la fois des enfants et des personnes âgées.

Le naufrage, que le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a déploré comme « une nouvelle tragédie », a suscité un vif émoi au Liban.

M. Grandi a appelé la communauté internationale à venir en aide pour « améliorer les conditions des personnes forcées de fuir leur pays, ainsi que celles des communautés qui les accueillent ».

Le Liban accueille plus d’un million de réfugiés syriens ayant fui la guerre dans leur pays et s’enfonce depuis trois ans dans une grave crise économique et financière.

Le pays connait depuis 2020 une augmentation du nombre de migrants en partance pour l’Europe à la recherche d’une vie meilleure, notamment l’île de Chypre, située à 175 kilomètres des côtes libanaises.

Dix enfants figurent parmi les victimes de ce dernier naufrage, selon l’Unicef.

« Des années d’instabilité politique et de crise économique au Liban ont plongé de nombreux enfants et familles dans la pauvreté, affectant leur santé, leur bien-être et leur éducation », a souligné la directrice régionale de l’Unicef pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Adele Khodr.

« Les habitants du Liban vivent dans des conditions désastreuses qui affectent tout le monde, mais qui sont particulièrement graves pour les personnes les plus vulnérables, notamment les réfugiés ».

Selon l’ONU, au moins 38 bateaux transportant plus de 1.500 personnes ont quitté ou tenté de quitter illégalement le Liban par la mer, entre janvier et novembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus