«Sandrine Rousseau n’est pas procureur général de la nation», s’agace Éric Dupond-Moretti

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
«Sandrine Rousseau n'est pas procureur général de la nation», s'agace Éric Dupond-Moretti

Le garde des Sceaux met en garde contre une «dérive» menant à une «société de la délation».

Éric Dupond-Moretti continue de sonner l’alerte. Déjà mardi, le garde des Sceaux s’est ému depuis la Chancellerie que soit en train de naître une «justice privée». L’inquiétude est notamment nourrie par les propos de la sénatrice socialiste Laurence Rossignol, affirmant que le monde politique nécessite «un code de déontologie» à part. « Il n’y a pas de code de déontologie mis en place par tel ou tel parti. Il y a la justice et il y a un Code pénal », avait alors rétorqué le ministre. Ce mercredi…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus