Les Républicains: mourir peut attendre

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Les Républicains: mourir peut attendre

DÉCRYPTAGE – Les candidats à la présidence des LR ont deux mois de campagne pour trancher une ligne politique dans un contexte où une partie de leurs électeurs a choisi Emmanuel Macron et où, en Italie, l’union a permis aux droites de l’emporter aux législatives. Leur survie est en jeu.

Fluctuat nec mergitur! Cette locution latine («il est battu par les flots mais ne coule pas»), devise de la ville de Paris, Les Républicains aimeraient en faire la leur. Pour prouver que malgré les échecs à la présidentielle et aux législatives, ils existent encore. La présidente de la fédération LR de Paris,…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus