La salive d’une larve pour dévorer le plastique de nos emballages

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Depuis 2017, en Espagne, Federica Bertocchini travaille sur la larve de la fausse teigne dont deux enzymes de la salive peuvent dégrader rapidement le polyéthylène, l’une des matières plastique les plus utilisées. Elle vient de mettre au jour le mécanisme de cette dégradation qui pourrait conduire à la mise en place d’une solution bio-technologique à l’échelle industrielle pour éliminer l’excès de plastique dans le monde.

Des enzymesenzymes présents dans la salivesalive de larves peuvent dégrader rapidement l’une des matières plastiqueplastique les plus utilisées dans…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR www.futura-sciences.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus