Laminute.info: site d'actualité générale

Le porte-parole de Microsoft qualifie les licenciements imminents de « rumeur »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Le porte-parole de Microsoft qualifie les licenciements imminents de "rumeur"

Image: David Ramos (Getty Images)

Microsoft aurait prévu de supprimer des milliers de postes, dont beaucoup devraient commencer cette semaine au milieu du gel des embauches et licenciements antérieurs dans la société. Les licenciements incluront prétendument les départements d’ingénierie et de ressources humaines de Microsoft et seront les derniers d’une série de licenciements dans l’industrie technologique.

L’entreprise emploie actuellement plus de 220 000 personnes, mais Nouvelles du ciel a rapporté que Microsoft prévoyait de supprimer environ cinq pour cent de son personnel, ce qu’il annoncerait dans les prochains jours. Les licenciements seraient la plus grande série de coupes pour l’entreprise l’année dernière et équivaudrait à une perte d’environ 11 000 emplois.

Un porte-parole de Microsoft a refusé de commenter dans un e-mail à Gizmodo, qualifiant les rapports de « rumeur ». Cependant, Interne du milieu des affaires a rapporté que selon une personne proche du dossier, Microsoft pourrait potentiellement réduire son personnel de recrutement jusqu’à un tiers. Ils ont ajouté que l’entreprise pourrait prendre un an ou deux avant de commencer à embaucher au même rythme qu’avant les licenciements.

La société a annoncé pour la première fois son intention de licencier moins de 1% de ses effectifs en juillet de l’année dernière, mais en août, elle a mis fin prématurément aux contrats de centaines de recruteurs et de personnel d’acquisition de talents. Deux mois plus tard, 1 000 employés de Microsoft de la division des jeux sur console Xbox, de l’organisation Strategic Missions and Technology et d’autres unités ont été licenciés, Interne du milieu des affaires rapporté à l’époque.

Un porte-parole de Microsoft a déclaré au point de vente : « Comme toutes les entreprises, nous évaluons régulièrement nos priorités commerciales et procédons à des ajustements structurels en conséquence. » Ils ont ajouté : « Nous continuerons d’investir dans notre entreprise et d’embaucher dans des domaines de croissance clés au cours de l’année à venir. »

Les licenciements récemment signalés ne sont que les derniers d’un nombre important de suppressions d’emplois au cours des derniers mois, à la suite de l’annonce par Amazon qu’il prévoit de supprimer 18 000 postes. Pendant ce temps, le géant du logiciel cloud, Salesforce, a annoncé qu’il supprimait 8 000 emplois, et la société mère de Facebook, Métaa coupé ses effectifs d’environ 11 000 emplois.

L’analyste de Morningstar, Dan Romanoff, a déclaré Reuter« Dans une perspective globale, une autre série de licenciements en attente chez Microsoft suggère que l’environnement ne s’améliore pas et continue probablement de se détériorer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus