in

le Stade français chute, le Racing décolle

Le Stade français, dauphin de Toulouse, a chuté chez la lanterne rouge perpignanaise, avant que le Racing 92 ne retrouve des couleurs grâce à Finn Russell et que Lyon ne vienne gâcher la première de Christophe Urios à Clermont: la 16e journée du Top 14 samedi a réservé son lot de surprises, en l’absence des Bleus réunis à Capbreton.

. Le Racing 92 sur le gong

Le fantasque ouvreur du Racing 92 était en verve face à La Rochelle (39-36): Finn Russell a fait du Finn Russell. Ses coups de pied par dessus ont semé le trouble dans la défense maritime. En réussite au pied, à 8 sur 9, dont la pénalité de la gagne à la dernière seconde, l’international écossais a permis aux Ciel et Blanc de remonter à la 4e place du classement et de mettre fin à une série négative.

« Finn, ça reste Finn. Capable du meilleur comme du pire. Là, on a eu le meilleur. Tant mieux. », a souri le jeune demi de mêlée Antoine Gibert après la rencontre.

. Perpignan se paye le Stade français

Dernier du championnat, Perpignan a créé la surprise en dominant (31-24) à Aimé-Giral le Stade français, malgré une belle deuxième mi-temps des Parisiens, dont le demi de mêlée Morgan Parra, au talent toujours intact et entré en cours de jeu, a été décisif sur les deux derniers essais des Soldats Roses.

L’USAP, qui a su profiter de l’indiscipline parisienne (deux cartons jaunes), reste dernier au classement mais n’est plus qu’à trois points de Brive, son prochain adversaire en championnat.

Quant aux hommes de Gonzalo Quesada, deuxièmes à trois points du leader toulousain, ils peuvent nourrir des regrets, mais sans doute avaient-ils déjà la tête au choc qui les attend le week-end prochain contre Bordeaux-Bègles.

. Clermont déchante à Lyon

Pour le premier match de Christophe Urios à la tête de Clermont, les Jaunards ont déchanté sur la pelouse de Lyon (34-14), concédant une sixième défaite en sept rencontres toutes compétitions confondues.

Les Auvergnats, qui ont perdu trop tôt sur commotions leur capitaine Arthur Iturria puis leur talonneur Etienne Fourcade, ont subi, face à des Lyonnais (6e, 40 pts) auteurs de quatre essais et qui, grâce à ce succès bonifié, peuvent préparer avec sérénité leur déplacement à La Rochelle le week-end prochain.

Les protégés de Christophe Urios, désormais onzièmes (31 pts), devront absolument faire meilleure figure lors de la réception de Castres, l’ancien club de leur nouveau manager, pour le compte de la 17e journée.

. Castres toujours invaincu à Pierre-Fabre

Finaliste l’an dernier mais en petite forme cette saison, Castres a enfin renoué avec la victoire en s’adjugeant le scalp de Bordeaux-Bègles (23-18) dans son antre de Pierre-Fabre, où il n’a plus perdu depuis plus de deux ans.

Les Tarnais, qui n’avaient plus gagné en championnat depuis un match contre Pau (26-22) le 4 décembre, se devaient absolument de réagir pour ne pas sombrer dans la crise.

C’est chose faite, et qui plus est face à l’UBB (6e, 40 pts), l’une des équipes en forme du moment. Reste à confirmer samedi prochain en Auvergne.

Dans les autres matches de la journée, Bayonne, surprenant 5e, a roulé sur Brive (37-9), stoppant la belle série de trois victoires d’affilée des Corréziens: les Basques, en engrangeant leur huitième victoire à Jean-Dauger en Top 14, ont ainsi préparé au mieux leur déplacement à Toulouse samedi prochain.

Toulon, après deux défaites de rang, a pour sa part dominé Pau (27-16), qui n’en finit plus de perdre et peut se faire du souci pour sa fin de saison.

La 16e journée se clôturera dimanche avec le choc entre Toulouse (1er, 49 pts) et le champion de France en titre, Montpellier (8e, 38 pts).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Quand Sir Keir Starmer s’identifiera-t-il comme un leader fort et soutiendra-t-il les femmes ?

Les investisseurs de Tesla ne sont pas satisfaits des tweets de M. Tweet