in

La «majorité numérique», première marche pour protéger les plus jeunes des réseaux sociaux

La proposition de loi, qui arrive le 2 mars à l’assemblée, rencontre les préoccupations des Français qui, selon un sondage, y sont favorables à 77%.

Les Français sont mûrs. Dans l’hémicycle comme dans l’opinion publique, ils semblent prêts à s’attaquer à la question de l’accès des plus jeunes aux réseaux sociaux. À commencer par la plateforme chinoise TikTok, et son algorithme addictif, qui «cueille» les enfants dès 8 ans. Selon une étude de la Fondation Reboot menée avec l’Ifop, (*), que Le Figaro a consultée en exclusivité, 46% des 11-14 ans considèrent…

[the_ad id= »247816″]

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Grèce : 32 morts et 85 blessés dans un accident entre deux trains

    Ukraine: Bakhmout sous les assauts des Russes