in

la France « ne se mène pas à coups de trique », prévient Mélenchon

« La France ne se mène pas à coups de trique », a prévenu Jean-Luc Mélenchon mardi depuis la manifestation parisienne contre la réforme des retraites, estimant que même « des gens dans la majorité se disent que tout ça est fou ».

L’insoumis faisait référence à la fin de non-recevoir du gouvernement à la « médiation » proposée par le patron de la CFDT Laurent Berger pour « trouver une voie de sortie » à la crise sociale, proposition à laquelle les députés MoDem se sont dits favorables.

« C’était utile que des propositions soient faites, Laurent Berger l’a fait, j’en ai fait une aussi qui était de remettre tout le dossier des retraites au conseil d’administration de la sécurité sociale », a souligné Jean-Luc Mélenchon.

« Ce pouvoir ne veut de rien sinon faire passer de force son texte », a-t-il ajouté. « L’attitude de (la Première ministre Elisabeth) Borne ne nous laisse la possibilité que d’un seul mot d’ordre: +Qu’elle s’en aille elle et sa réforme+ ».

A propos du MoDem, il a observé: « Il y a dans la majorité des gens qui ont déjà été élus et qui avant d’être ministre, président de la République, ont fait l’expérience du suffrage universel, du rapport de conviction ».

« Alors ces gens-là sont beaucoup plus normaux que les illuminés qui nous dirigent et ils se rendent compte qu’ici c’est la France et ce n’est pas un pays qui se mène à coups de trique », a-t-il ajouté.

« Beaucoup de gens dans la majorité relative se disent que tout ça est fou, que cette manière de provoquer continuellement », a déclaré l’ancien candidat à la présidentielle.

« Monsieur le président Emmanuel Macron, écoutez les députés de votre majorité et acceptez la main tendue des syndicats », s’est exclamé le secrétaire national du PCF Fabien Roussel.

Pour l’ancien candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot, il faut « choisir l’option de l’apaisement, du dialogue, de la réconciliation ».

« Le gouvernement nous a expliqué qu’il avait une main tendue, on la cherche encore », a critiqué le premier secrétaire du PS Olivier Faure. « On a un président complètement sourd et aveugle qui ne comprend pas son pays »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    l’indépendantiste Humza Yousaf élu Premier ministre par le Parlement local

    au moins 39 migrants morts dans l’incendie de leur centre de détention