in

Des terroristes d’Al-Shabab ciblent une base militaire de l’Union africaine en Somalie

Des terroristes d’Al-Shabab ont attaqué vendredi une base militaire de l’Union africaine (UA) où sont stationnées des troupes ougandaises en Somalie, déclenchant des affrontements.

On ne savait pas dans l’immédiat s’il y avait eu des victimes dans l’attaque, qui a été revendiquée par le groupe terroriste lié à Al-Qaïda.

Une voiture chargée d’explosifs a été conduite dans la base de Bulo Marer, à 120 kilomètres (75 miles) au sud-ouest de la capitale Mogadiscio, provoquant une fusillade, ont déclaré des habitants et un commandant militaire somalien à l’Agence France-Presse (AFP).

Les forces pro-gouvernementales soutenues par la force de l’UA connue sous le nom d’ATMIS ont lancé une offensive en août dernier contre al-Shabab, qui mène une insurrection dans la fragile nation de la Corne de l’Afrique depuis plus de 15 ans.

ATMIS a déclaré que le camp de Bulo Marer avait été attaqué à 5 heures du matin (2 heures du matin GMT) par des militants d’al-Shabab « utilisant des engins explosifs improvisés embarqués sur des véhicules (VBIED) et des kamikazes ».

« Les renforts de l’unité d’aviation d’ATMIS et ses alliés ont réussi à détruire les armes détenues par les militants d’al-Shabab qui se retiraient », a-t-il déclaré dans un communiqué.

L’attaque visait des soldats ougandais stationnés en Somalie dans le cadre de l’ATMIS, a déclaré le porte-parole des Forces de défense du peuple ougandais, Felix Kulayigye, dans un communiqué, ajoutant que l’armée « vérifiait » les détails.

La force ATMIS, forte de 20 000 hommes, a une mission plus offensive que son prédécesseur connu sous le nom d’AMISOM.

La force est tirée de l’Ouganda, du Burundi, de Djibouti, de l’Éthiopie et du Kenya, avec des troupes déployées dans le sud et le centre de la Somalie.

Son objectif est de transférer les responsabilités de sécurité à l’armée et à la police somaliennes d’ici 2024.

Al-Shabab a affirmé via ses canaux de communication qu’il avait envahi la base et qu’il avait infligé un grand nombre de victimes.

Mais le commandant militaire somalien Mohamed Yerow Hassan a déclaré que les assaillants avaient été repoussés et que « la situation est revenue à la normale maintenant ».

« Les terroristes ont été contraints de battre en retraite et de fuir », a déclaré Hassan à l’AFP par téléphone.

Al-Shabab est connu pour exagérer les allégations de gains sur le champ de bataille dans la propagande, tandis que les gouvernements des pays qui fournissent des troupes à la force de l’UA confirment rarement les pertes.

Les attaques contre des bases militaires dans des régions isolées de la Somalie sont difficiles à vérifier de manière indépendante.

ATMIS a déclaré que « tout est fait pour maîtriser la situation ».

Attaques de représailles

L’année dernière, le président somalien Hassan Sheikh Mohamud a lancé une « guerre totale » contre les militants, ralliant les Somaliens pour aider à débusquer les membres du groupe extrémiste qu’il a qualifié de « punaises de lit ».

Ces derniers mois, l’armée et les milices connues sous le nom de « macawisley » ont repris des pans de territoire dans le centre du pays troublé lors d’une opération soutenue par ATMIS et des frappes aériennes américaines.

Le Commandement américain pour l’Afrique a déclaré lundi qu’il avait mené une frappe le week-end précédent à Jilib, dans le sud de la Somalie, et que les premières évaluations indiquaient qu’aucun civil n’avait été blessé.

Malgré les gains des forces pro-gouvernementales, les militants ont continué à frapper avec une force létale contre des cibles civiles et militaires.

Lors de l’attaque la plus meurtrière d’al-Shabab depuis le lancement de l’offensive, 121 personnes ont été tuées en octobre dans deux attentats à la voiture piégée au ministère de l’Éducation à Mogadiscio.

Dans un rapport au Conseil de sécurité de l’ONU en février, le chef de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré que 2022 était l’année la plus meurtrière pour les civils en Somalie depuis 2017, en grande partie à cause des attaques d’al-Shabab.

Le bulletin quotidien de Sabah

Tenez-vous au courant de ce qui se passe en Turquie, dans sa région et dans le monde.


Vous pouvez vous désabonner à tout moment. En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d’utilisation et notre politique de confidentialité. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d’utilisation de Google s’appliquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

où fera-t-il le plus chaud ce week-end de la Pentecôte ?

Euphoria, The White Lotus pourrait ne pas être de retour sur HBO avant 2025