in

Jodie Whittaker n’a jamais vu de Doctor Who détester

Jodie Whittaker
Capture d’écran: BBC/YouTube

Dès qu’il a été annoncé que Docteur Who choisirait une femme dans le rôle principal, il y a eu un retour de flamme misogyne évident. Mais la critique facile du genre n’est pas le seul problème auquel Jodie Whittaker a été confrontée en tant que Docteur. Sa course avec showrunner Chris Chibnall comprenait des choix d’histoire controversés qui divisaient le fandom (même si certains de ces choix étaient nécessaires pour développer l’histoire de la régénération). Dans l’ensemble, le 13e Docteur est l’un des plus controversés du monde. L’ère NuWho– non pas que Whittaker en soit conscient, voire pas du tout.

« Personne ne m’a dit qu’il me détestait. Je pense qu’il faut beaucoup de temps pour faire la queue et dire à quelqu’un : « Je détestais ton version du Docteur.’ Donc tu n’as que de la fumée qui te fait exploser le cul », a-t-elle révélé dans une interview avec L’indépendant. « Cela signifie donc que je n’ai que des expériences positives. Je suis sûr que si j’étais sur Twitter, j’aurais une version très différente. Mais je ne suis pas. Alors je fais ‘la la la !’

Vivre dans cette bulle de positivité et être « criblée de fierté » d’être la première femme médecin (« Je veux dire, cela aurait dû être la septième. Vous savez, à un moment donné, cela aurait dû arriver plus tôt »), Docteur Who machine à laver « le plus heureux temps », a déclaré Whittaker. « Cette émission m’a donné tellement d’opportunités en dehors de celle-ci. Je rencontre maintenant tout un groupe de personnes qui sont probablement le groupe de personnes le plus créatif et le plus diversifié, qui aiment cette série que j’aime maintenant, parce que je ne l’ai jamais comprise auparavant et que je ne l’ai pas regardée, et maintenant je me dis ‘oh mon dieu, et je comprends son impact. Je comprends sa pertinence. Et je comprends sa joie.

Whittaker a ajouté qu’elle sera « au premier rang » pour Le point de vue de Ncuti Gatwa sur le Docteur, ajoutant qu ‘ »Il va le briser. » Elle qualifie affectueusement la série de « putain de concert et demi », en disant : « Trois saisons étaient définitivement suffisantes. Mais je serai à jamais affligé de ne pas jouer au Docteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Un groupe de journalistes de la BBC accuse le géant des médias de partialité à l’égard de Gaza

Le plus grand lancement dramatique de 2023