in

Annulation de la mission d’observation de l’UE en RDC, le gouvernement congolais regrette la décision

Alors que l’Union européenne a décidé de retirer sa mission d’observation de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), le gouvernement congolais a exprimé ses regrets face à la décision. 

la RDC s’apprête à organiser des élections présidentielles et législatives le 20 décembre, avec 23 candidats en lice, dans un climat politique tendu. Dans ce contexte, l’Union européenne qui devait envoyer une mission d’observation du scrutin, a décide de sursoir à cela alors que les discussions sur le déploiement de la mission se poursuivent. A la suite de la décision d’annulation, le gouvernement congolais a réagi exprimant ses regrets. 

Dans un communiqué, le gouvernement s’est déclaré déterminé à organiser avec succès des élections dans la transparence, l’inclusion et la liberté, et accueillerait favorablement toutes les missions d’observation souhaitant travailler « conformément aux lois et réglementations de la RD Congo ».

L’UE a déclaré avoir retiré son équipe d’observation électorale après avoir échoué à obtenir l’autorisation nécessaire pour déployer des équipements de communication essentiels tels que des téléphones satellites et des kits Internet. Entre 80 et 100 observateurs de l’UE devaient être déployés pour surveiller les élections générales du 20 décembre.

Avant l’annulation, un porte-parole de l’UE avait indiqué que les quarante observateurs de l’UE ne sont « actuellement pas en mesure de se déployer dans le pays pour des raisons de sécurité », ce qui « rend impossible l’observation à long terme nécessaire ». Il s’agit « d’étudier les différentes options possibles, en lien avec les autorités de la RDC », a-t-il ajouté.

L’envoi de cette mission européenne d’observation électorale, la première en RDC depuis plus de 10 ans, a été annoncée début novembre par le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell. « Les mois à venir seront décisifs pour la consolidation démocratique en RDC et la coopération bilatérale entre la RDC et l’UE », a-t-il souligné.

La campagne pour les élections législatives et présidentielles a débuté le 19 novembre en RDC, vaste pays de près de 100 millions d’habitants. Le président Félix Tshisekedi, 60 ans, y est candidat à sa réélection. 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Au Népal, un mariage LGBT + officiellement reconnu, une première et une victoire pour les droits dans ce pays

deux nouveaux jeux gratuits disponibles pour vous défouler