in

Didier Deschamps fait une annonce surprenante sur les penalties

Le sélectionneur des Bleus ne voit pas l’intérêt de s’entraîner aux tirs au but avant l’Euro, malgré la défaite contre l’Argentine en finale du Mondial 2022.

Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, maintient sa position concernant les tirs au but. Malgré la défaite de l’équipe en finale de la Coupe du monde 2022 contre l’Argentine lors de la séance de tirs au but (3-3, 2-4 tab), Deschamps estime que les penalties sont un exercice trop aléatoire pour être travaillé à l’entraînement. Lors de cette séance fatidique, Lionel Messi, Paulo Dybala, Leandro Paredes et Gonzalo Montiel ont tous marqué pour l’Argentine, tandis que seuls Kylian Mbappé et Randal Kolo Muani ont réussi leur penalty pour la France. Kingsley Coman et Aurélien Tchouaméni ont manqué leur tir.

Deschamps

Cette défaite en finale n’a pas fait changer d’avis à Deschamps sur l’entraînement des tirs au but. Il considère toujours que cet exercice reste très aléatoire, et il préfère se concentrer sur d’autres aspects du jeu lors des séances d’entraînement. Bien que la séance de tirs au but ait été décisive dans la finale perdue, Deschamps semble convaincu que la préparation et les entraînements ne peuvent pas garantir des résultats positifs dans cet aspect spécifique du football. 

Deschamps : “À l’entraînement il n’y a personne à part vous”

Interrogé par beIN Sports, Deschamps a expliqué sa position sur les penalties : « À l’entraînement il n’y a personne à part vous. Vous n’arrivez jamais à recréer les conditions d’un match. Si c’est une finale, le côté émotionnel, le public, le positionnement des tireurs, rien ne peut être préparé. Puis entre ce que vous pouvez prévoir et ce qu’il se passe, comme la dernière séance contre l’Argentine où tous les tireurs prévus n’étaient pas sur le terrain… », a-t-il déclaré.

Le coach tricolore n’est pas fermé à l’idée que ses joueurs s’exercent aux penalties à l’entraînement, mais il ne pense pas que cela soit très utile : « Après, si les meilleurs tireurs en tirent 1, 2, 3, 4, à l’entraînement, pourquoi pas ? Mais moi, je ne suis pas persuadé que ça amène grand-chose, mais c’est que mon avis. C’est pour ça que je ne fais pas de séances spécifiques. En fin de séance, ça peut arriver que les offensifs restent pour tirer, mais c’est tout. »

Pour rappel, l’Euro 2024 se déroulera en Allemagne du 14 juin au 14 juillet. Les équipes déjà qualifiées sont les suivantes : Allemagne (pays hôte), Angleterre, Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, France, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suisse, République tchèque, Turquie. Et les sélections suivantes disputeront les barrages : Bosnie-Herzégovine, Estonie, Finlande, Géorgie, Grèce, Islande, Israël, Kazakhstan, Luxembourg, pays de Galles, Pologne, Ukraine.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Connectez-vous à votre ancien compte Gmail avant qu’il ne soit supprimé

Côte d’Ivoire-AIP/ L’amicale des directeurs et chefs de service de Divo se remet en scelle avec l’élection d’un nouveau président – AIP