in

Le PSG favorisé face à Newcastle, le message de Nasser Al-Khelaïfi à ses joueurs

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi est allé voir les joueurs de Luis Enrique après le nul polémique face à Newcastle mardi soir en Ligue des Champions au Parc des Princes.

Mardi dernier lors de la 5e journée de Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain est passé proche de la catastrophe. Les hommes de Luis Enrique ont longtemps été menés au score par Newcastle avant d’égaliser sur pénalty, dans les arrêts de jeu (1-1). En tribunes du Parc des Princes, Nasser Al-Khelaïfi est passé par tous les états, lui qui a fait son retour après une blessure au genou.

Après la rencontre, le président du PSG est descendu dans les vestiaires selon Le Parisien. Et alors qu’on imaginait qu’il pousserait une gueulante, NAK a eu « des mots d’encouragement » ses joueurs, notamment les éléments les plus jeunes de la formation parisienne. Les propos tenus par Al-Khelaïfi n’ont pas filtré mais il a soutenu ses troupes.

Newcastle volé, un ancien arbitre analyse

Ancien arbitre international anglais, Mark Clattenburg estime que le juge central du choc de la cinquième journée entre le PSG et Newcastle, le Polonais Szymon Marciniak s’est trompé en accordant un penalty au PSG pour une main de Tino Livramento.

Se confiant à Daily Mail, l’homme de 48 ans a déclaré : « Newcastle a parfaitement le droit de se sentir volé (…) Kylian Mbappé n’aurait jamais dû avoir la chance d’égaliser sur penalty dans les huit minutes du temps additionnel. (…) Plus tôt dans la rencontre, on avait vu le ballon frapper Lewis Miley à la cuisse puis rebondir sur un bras légèrement éloigné de son corps. Kwiatkowski a décidé de ne pas envoyer Marciniak devant son moniteur pour un examen ».

PSG

« Mais au plus profond des arrêts de jeu, nous avons assisté à un incident presque identique. Le ballon ricoche sur la poitrine de Tino Livramento et sur son coude et cette fois, Kwiatkowski recommande une révision par Marciniak. Devant son moniteur, Marciniak est convaincu que le bras de Livramento est tendu en raison de l’angle spécifique que lui montre le VAR. Cependant, l’angle derrière le but, que nous avons tous vu à la télévision mais que le VAR n’a pas montré à Marciniak, prouve clairement que ce n’était pas le cas », a ajouté Clattenburg.

L’ancien arbitre international anglais conclut en déplorant la décision de son homologue polonais. « Livramento n’a pas agrandi son corps. Son bras était dans une position naturelle pour le mouvement qu’il effectuait. Il n’eut pas le temps de réagir à la déviation. Ce penalty va à l’encontre de toutes les directives de l’UEFA et Newcastle en a payé le prix », a-t-il conclu.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Tom Holland confirme son engagement actif

Côte d’Ivoire-AIP/Southland Kati sensibilise à la protection de l’environnement en milieu scolaire à Guiglo – Copy – AIP