in

Les vérités de Lionel Messi sur le Barça et l’Arabie Saoudite

Lionel Messi est revenu ces dernières heures sur son transfert raté en Arabie Saoudite l’été dernier mais également sur son retour manqué au FC Barcelone.

Elu Athlète de l’année 2023 après avoir remporté la Coupe du monde avec l’Argentine à la toute fin de l’année 2024 et suite à son départ à l’Inter Miami qui a donné un grand coup de projecteur à la MLS, Lionel Messi a droit à l’immense honneur d’être en couverture du Time en tant qu’athlète de l’année. Un honneur accompagnée d’une interview où Lionel Messi est revenu sur son choix de rejoindre Miami plutôt que le Barça ou l’Arabie Saoudite l’été dernier. « La vérité est que, heureusement, j’avais plusieurs options sur la table qui étaient intéressantes, et j’ai dû les analyser et y réfléchir, même les peser avec ma famille, avant de prendre la décision finale de venir à Miami. Ma première option était de revenir à Barcelone, mais ce n’était pas possible. J’ai essayé de revenir et cela n’a pas fonctionné. », a commencé La Pulga.

Lionel Messi a donc choisi d’opter pour l’Inter Miami plutôt que l’Arabie Saoudite. Un choix plutôt délicat dans la mesure où Messi a justement signé un contrat XXL avec le pays arabe pour en devenir un ambassadeur. « Il est également vrai qu’ensuite, j’ai beaucoup réfléchi à l’idée d’aller en Arabie saoudite, où je connais le pays et où ils ont créé une compétition très puissante qui pourrait devenir une ligue importante dans un avenir proche. En tant qu’ambassadeur du tourisme du pays, c’était une destination qui m’attirait, surtout parce que j’ai apprécié tout ce que j’ai visité, en raison de la croissance du football dans le pays et des efforts qu’ils déploient pour créer une compétition de haut niveau. C’était l’Arabie saoudite ou la MLS, et les deux options me semblaient très intéressantes », ajoute Leo.

Quel bilan pour Lionel Messi à l’Inter Milan ?

Après trois mois sous ses nouvelles couleurs, Lionel Messi a finit sa saison avec l’Inter Milan en inscrivant 11 buts, cinq passes décisives en 14 matchs et un premier trophé historique remporté en août dernier. Mais sa fin de saison précoce et une longue période sans succès de son équipe en championnat fait dresser un bilan en demi-teinte. Lionel Messi, joueur le mieux payé de la Major League Soccer (MLS) a peu attendu avant de se montrer décisif avec Miami. Sur ses sept premiers matchs, la Pulga a marqué pas moins de dix buts. Un début de saison sur les chapeaux de roue qui a permis au nouveau capitaine (dès sa deuxième rencontre) de l’Inter Miami d’offrir une Leagues Cup à son club, le premier trophée de l’histoire de l’équipe floridienne. Avec ce 44e sacre, l’ancien Parisien détient, de son côté, le record du plus grand nombre de trophées remportés par un joueur dans l’histoire du football.

Elu meilleur joueur et meilleur buteur du tournoi, l’Argentin a donné un souffle nouveau au club de David Beckham. Auteur d’un début de saison catastrophique jusqu’à présent, avec un total de seulement cinq victoires pour 22 matchs joués, l’Inter Miami s’était enlisé au bas du classement, atteignant même l’avant-dernière place de la Conférence Est avant la signature de son buteur phare en juillet.

Situation chaotique qui avait d’ailleurs engendré le départ de l’entraîneur Phil Neville, arrivé en janvier 2021, laissant la place à l’entraîneur par intérim Javier Morales qui n’a pas su, non plus, renverser la tendance. Mais la nomination de Tata Martino, proche de Messi, en plus de la signature de joueurs expérimentés comme Sergio Busquets ou encore Jordi Alba – amis intimes de l’Argentin – ont complètement restructuré le club. C’est aussi ça, l’effet Messi.

Messi

Mais après trois premières rencontres en championnat, Messi est victime de plusieurs blessures musculaires qui lui font rater près d’un mois de compétition. L’Argentin n’a joué que 37 minutes sur les sept rencontres suivantes. Une situation qui a eu le don d’énerver les supporters du club: certains ont déploré le montant exorbitant des prix pour les billets des matchs, qui ont connu une augmentation de près de 700% depuis l’arrivée de la star. Malgré le retour de la Pulga dans l’effectif, Miami a enchaîné une série de sept matchs sans victoire, dont une finale de coupe perdue face à Houston.

Le dernier succès de l’équipe floridienne remonte au 21 septembre face à Toronto: Messi était sorti à la 37e minute de jeu sur blessure. Les quatre mois de vacances seront précieux pour l’Argentin, qui continue de briller en sélection, mais un peu moins en club.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Disney Pixar’s Soul, Turning Red, Luca arrive sur grand écran

Côte d’Ivoire-AIP/ Des élèves de Bongouanou veulent produire une téléréalité – AIP