in

Qui est Sylvain Dzefack, le vendeur d’œufs de l’université de Dschang devenu fou ?

Selon le journaliste Moïse Benga,  Sylvain Dzefack est un digne fils de la Menoua. Il est né le 20 avril 2002. Il grandit dans la ville de Dschang. Très jeune, il va perdre son père. Et dès 12 ans le préadolescent se lance dans le commerce pour subvenir à ses besoins.

« Le jeune homme est persévérant et ses études dans la 2e ville de l’Ouest du Cameroun, auprès de sa famille, lui valent d’obtenir son baccalauréat. Par ailleurs, Sylvain est un passionné de mode. Il va utiliser cette passion pour atteindre ses objectifs. A long terme, devenir médecin. Pour faciliter ses études supérieures, le jeune bachelier interprète des chansons dans les boîtes de nuit. En journée, il poursuit son activité de vente à la sauvette qu’il n’a jamais vraiment arrêtée. Dans son plateau un alignement minutieux d’œufs bouillis, des boîtes de sardine, de la mayonnaise, du saucisson, un sac de pain et une espèce de tabouret », écrit Moïse Benga.

« Son style, un commerce 5 étoiles avec les moyens de bord. Il se personnalise par son vestimentaire, 3 pièces, costume bretelles, col roulé, chaussures bien cirées, pantalon sur mesures, bref l’image du vendeur chez qui on aimerait tous acheter un bout de pain chargé.  Très vite, le jeune homme se fait des fans et sa popularité sur internet s’accroît.  Beaucoup voient en lui l’image d’une jeunesse battante et de nombreux influenceurs, des anonymes ou des stars, comme la chanteuse Mani Bella  lui apportent leur soutien. Sa communauté s’intensifie et le garçon s’entoure de plus en plus, par exemple d’un manager. Des marques s’adjoignent à lui et il signe ses premiers contrats pubs. Le 17 décembre 2022, Sylvain Dzefack inaugure son propre restaurant à Dschang. Le promoteur entame aussi des études en médecine à l’Université de Dschang », ajoute-t-il.

Il raconte que des personnes étranges le trouvaient la nuit dans son lit et qu’au petit matin, il se réveillait dans la cour

« Au rang de ses bienfaiteurs, un Nigérian qui lui aurait remis une importante somme d’argent, puis une bague, sensée le protéger dans le domaine du business.  Mais voilà, 6 mois plus tard, son restaurant fait faillite et Dzefack est obligé de fermer boutique. Par la suite, ses publications internet deviennent de plus en plus inquiétantes, la toile relaie ses volontés d’en découdre avec la vie.  Le lundi 04 décembre 2023, il est aperçu à Douala V à un dépôt d’ordures, à moitié nu et semblant avoir perdu ses facultés mentales », ajoute-t-il.

« Les lanceurs d’alerte font écho des images, sa famille le retrouve et il est rapidement conduit dans une église  de Pk 8 (Saint Thomas). Il va révéler avoir été approché par des cercles maléfiques et qui en contre partie, lui demandaient d’avoir des rapports sexuels avec sa mère et se doter d’un chat. Il raconte que des personnes étranges le trouvaient la nuit dans son lit et qu’au petit matin, il se réveillait dans la cour. Aujourd’hui,  Sylvain est en refuge dans une église et se porte bien.  A vous de vous faire votre propre avis. Courage à Sylvain Dzefack Original », conclut Moïse Benga

 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

À Paris, les RER fortement perturbés à cause d’une fuite d’eau à Châtelet-les Halles

le gouvernement refuse de réduire la vitesse