in

L’immigration mensuelle au Canada en hausse de 4,3 %, le pays étant en passe de dépasser son objectif annuel ambitieux

Après quatre mois consécutifs de baisse, l’immigration mensuelle au Canada a légèrement augmenté en octobre, augmentant de 4,3 pour cent pour atteindre 33 570 nouveaux résidents permanents, révèlent les dernières données d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

Cela se compare à seulement 32 180 nouveaux résidents permanents en septembre, le niveau d’immigration mensuel le plus bas depuis avril de cette année.

Après avoir rebondi après le creux d’avril de 29 550 nouveaux résidents permanents, l’immigration a rebondi en mai, atteignant 46 000 nouveaux résidents permanents pour ce mois.

Ensuite, l’immigration mensuelle au Canada a amorcé une baisse constante, tombant d’abord à 42 345 nouveaux résidents permanents en juin, puis à 40 690 nouveaux résidents permanents en juillet, 35 075 en août, puis à nouveau en septembre.

Cela représente une baisse du taux d’immigration mensuel de 30,3 pour cent en seulement cinq mois.


En savoir plus

La popularité du projet pilote d’immigration rurale et du Nord monte en flèche avant son expiration
Le chômage augmente à nouveau alors que la croissance de la population canadienne dépasse la croissance de l’emploi
Les immigrants canadiens ne bénéficient pas d’avantages sociaux en ne produisant pas de déclaration de revenus au cours de la première année


Au cours des 10 premiers mois de cette année, le Canada a vu arriver 388 035 nouveaux résidents permanents, un niveau d’immigration qui permettrait au pays d’accueillir 485 844 nouveaux résidents permanents d’ici la fin de cette année, à condition que le niveau d’immigration se poursuive jusqu’à la fin de 2023.

Cela donnerait au Canada un an d’avance sur son objectif d’immigration de 485 000 nouveaux résidents permanents en 2024.

Sous son Plan des niveaux d’immigration 2023-2025, Ottawa avait fixé son objectif d’immigration pour 2023 à 465 000 nouveaux résidents permanents. Le niveau actuel d’immigration signifie que le Canada pourrait terminer l’année en accueillant près de 4,5 pour cent de nouveaux arrivants de plus que prévu.

Sous le Plan des niveaux d’immigration 2024-2026le Canada prévoit également d’accueillir 500 000 nouveaux résidents permanents en 2025, puis de maintenir le cap sur l’immigration en 2026 avec 500 000 nouveaux arrivants.


Regarder la vidéo


Cela représente un total de 1,485 million d’immigrants au Canada au cours de ces trois années.

Compte tenu de la croissance de la population canadienne au cours des trois prochaines années, l’objectif d’immigration au Canada pour 2026 représente en fait une légère baisse du taux d’immigration au pays, la première baisse du taux d’immigration depuis des années.

L’Ontario, la province la plus peuplée du pays, est demeurée la destination la plus populaire auprès des nouveaux arrivants en octobre, avec 177 550 d’entre eux ayant choisi d’y immigrer au cours des 10 premiers mois de cette année.

La province du centre du Canada était la destination de choix de 43,8 pour cent de tous les immigrants au Canada au cours des 10 premiers mois de cette année.

Programmes économiques, y compris le Programme ontarien des candidats à l’immigration (POCI), le projet pilote d’immigration agroalimentaire (AFIP), la catégorie de l’expérience canadienne (CEC), les programmes pour aidants naturels, le projet pilote d’immigration rurale et du Nord (RNIP), les métiers spécialisés fédéraux (FST) et les programmes fédéraux de formation qualifiée. Les programmes pour travailleurs (FSW), les programmes de visa de démarrage (SUV) et pour les travailleurs indépendants (SEP), ainsi que le parcours de résident temporaire à résident permanent représentaient un peu plus de la moitié, soit 50,2 pour cent, de tous les nouveaux résidents permanents arrivant. en Ontario au cours des 10 premiers mois de cette année.

La province la plus peuplée du Canada continue d’attirer le plus grand nombre d’immigrants

Ces programmes ont aidé 89 135 nouveaux résidents permanents à arriver en Ontario au cours des 10 premiers mois de cette année.

48 705 nouveaux résidents permanents sont arrivés en Ontario grâce au parrainage familial et 32 160 sont venus dans cette province grâce aux programmes canadiens pour les réfugiés et les personnes protégées au cours des 10 premiers mois de l’année.

Les autres provinces et territoires ont attiré le nombre suivant de nouveaux résidents permanents au cours de cette période :

  • Terre-Neuve-et-Labrador – 4 650
  • Île-du-Prince-Édouard – 3 050
  • Nouvelle-Écosse – 9 815
  • Nouveau-Brunswick – 9 200
  • Québec – 47 960
  • Manitoba – 21 470
  • Saskatchewan – 21 920
  • Alberta – 48 055
  • Colombie-Britannique – 60 105
  • Yukon – 740
  • Territoires du Nord-Ouest – 275
  • Nunavut – 45

Malgré l’insistance répétée du gouvernement du Québec pour limiter l’immigration à 50 000 nouveaux résidents permanents cette année, la province francophone est actuellement en bonne voie pour accueillir 57 552 nouveaux résidents permanents, selon la tendance établie au cours des 10 premiers mois de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Côte d’Ivoire-AIP/ L’organisation de la CAN 2023 est une occasion pour rendre hommage aux gloires du sport (PM) – AIP

Après-midi d’angoisse à Cortaillod: un individu menaçant s’est introduit dans une école, sans faire de blessé