in

Martinez Zogo – Calixthe Beyala: « une tentative de mettre en doute des évidences pour libérer des criminels »

Pour l’écrivaine Calixthe Beyala, il y a une volonté d’absoudre des responsables de l’enlèvement et de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo, directeur de la radio Amplitude Fm et présentateur de l’émission “Embouteillages“.

Intervenant dans l’émission “Libre Expression“ sur Info Tv, Calixthe Beyala réagit aux dernières évolutions dans le dossier qui avaient eu lieu la semaine dernière avec la fausse ordonnance de remise en liberté de Maxime Eko Eko et de Jean-Pierre Amougou Belinga.

« Un petit homme comme Martinez Zogo qui a à peu près ma corpulence, ma taille. (…) Quand vous déployez contre cet homme treize hommes baraqués, vous pensez vraiment qu’on a besoin d’un second commando? Il s’agit là d’une pure distraction. Les élites camerounaises, ceux qui nous dirigent, me donnent l’impression de virevolter, de tournoyer, donnant le tournis au peuple. Les élites essayent de mettre en doute les évidences, inventent des seconds commandos pour faire perdre la raison au peuple camerounais et libérer les criminels. Ce n’est pas le second commando qui a accusé le commanditaire. C’est le commando en chef Danwe », a réagi Calixthe Beyala dans l’émission “Libre Expression“.

Toute cette histoire de commandos fait penser Calixthe Beyala au KGB. Selon l’écrivaine, ce qui se passe n’est rien d’autre qu’une tentative de mettre en doute des évidences pour libérer des criminels. 

« Ça me rappelle les histoires du KGB (les services secrets de l’URSS) ou il y avait des seconds commandos, des troisièmes commandos, des parapluies bulgares où on tuait les ennemis … Arrêtons de prendre les camerounais pour des choux ou des navets. Le peuple camerounais est un grand peuple », a indiqué Calixthe Beyala.

Pour Calixthe Bayala, on est en République et la loi doit être dite et toute la lumière faite sur cette affaire Martinez Zogo. « Ce qui s’est passée la semaine dernière avec de vraies fausses libérations, c’est inadmissible de torturer ainsi le peuple camerounais », a pesté Calixthe Beyala.

« Je continue de faire confiance au peuple camerounais mais cette histoire de vraie fausse libération doit être éclairée. S’il y a eu de la manipulation, que ceux qui ont manipulé soient arrêtés et présentés au peuple camerounais », plaide l’écrivaine.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Au-delà de l’inattendu!

il réclame 2 millions de dollars à Rockstar pour l’avoir mis dans le trailer