in

Colin Jost et Michael Che ramènent l’échange de blagues SNL

Saturday Night Live
Capture d’écran: Samedi soir en direct/YouTube

Colin Jost et Michael Che sont des hommes courageux et courageux. Après c’était sans ménagement gagner du temps l’année dernière, l’échange de blagues annuel de Weekend Update est de retour Saturday Night Live… mais après ce week-end, les emplois de ses participants pourraient ne plus l’être. D’accord, nous plaisantons ; c’était clairement pour s’amuser.

Jost introduit le point du moment – que lui et son co-présentateur liront des blagues écrites par l’autre, sans les voir – dès le début. Pourtant, il faut une réelle confiance pour laisser sa voix (et toute capture d’écran particulièrement peu flatteuse) aux caprices de quelqu’un d’autre, et Jost et Che ne se sont certainement pas retenus.

Mise à jour du week-end : échange de blagues de Noël 2023 – SNL

Avant même que les blagues ne commencent, le Che réservait une surprise à son co-animateur sous la forme d’une femme nommée Hattie Davis qu’il présente comme une « poète, auteur et activiste ». Le travail principal de Hattie était de s’asseoir dans un coin en secouant la tête en signe de désapprobation tandis que Jost s’étouffait avec des blagues comme « Si vous me demandez, je peux penser à au moins un dodo que j’aimerais réintroduire en Afrique » (comme une photo de Barack Obama est apparu à l’écran) et « Si vous me le demandez, vous êtes une veuve noire encore meilleure que Coretta Scott King », en référence à son épouse, Scarlett Johansson.

Mais il ne s’agissait certainement pas d’un affront unilatéral de la part du Che. Jost avait quelques lignes brutales dans son arsenal pour que son co-présentateur puisse également les lire. « MJ : la comédie musicale, sur la vie de Michael Jackson, est devenu l’un des spectacles les plus rentables de Broadway, et mon avis sur le jeu des acteurs est le même que mon opinion sur le procès de MJ : Michael est incroyable, mais les enfants ne sont pas du tout crédibles », Che » a balbutié, accompagné de : « Je veux dire du fond de mon cœur, que vous soyez juif ou musulman, vous avez tous besoin de Jésus.

Donc, si vous vous disputez avec votre famille au dîner de Noël cette année, que ceci soit un peu un baume : au moins, vous pourrez écrire vos propres retours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    la France va imposer des mesures aux colons israéliens radicaux, annonce Catherine Colonna

    Les personnages fictifs que nous avons perdus en 2023