in

le Syndicat national des journalistes du Cameroun suspend un journalisté cité dans l’affaire

Le syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC) a suspendu un de ses membres cités dans l’affaire Hervé Bopda.

La mesure de suspension a été prise par le syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC) après que le journaliste Junior Abena a été cité par le lanceur d’alerte N’ZUI MANTO.

« Depuis le 12 janvier 2024, une affaire de mœurs lait couler beaucoup d’encre et salive dans le pays, impliquant plusieurs personnes. Des citoyens s’expriment, chacun défendant ses propres convictions. Lundi 29 janvier 2024, le lanceur d’alerte N’ZUI MANTO u fait une publication sur les réseaux sociaux où il accuse Junior ABENA, membre du SNJC Littoral, d’intimider les victimes et certaines femmes dans l’affaire Bopda. Il affirme par ailleurs, que Junior ABENA est le frère aîné de Xavier ABENA, bras droit d’Hervé Bopda. Face à une accusation aussi grave, le BEL/SNJC, en collaboration avec le BEN/SNJC, qui reste attaché aux principes de justice sociale et de présomption d’innocence, a cherché en vain d’obtenir la version de Junior ABENA. Celui-ci est resté fermé, injoignable pendant trois jours malgré nos tentatives de rencontres et d’appels », écrit le le SNJC.

C’est devant une telle situation que le journaliste Junior Abena a été suspendu de ses rangs par le syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC).

Voici le communiqué du syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC)

Voici le communiqué du syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC)

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Dépassements budgétaires de l’armée: Viola Amherd n’a pas informé le Conseil fédéral

Orange offre cette chaîne TV pour vous détendre, c’est gratuit !