in

« Ça n’a aucun sens », Tuchel crache ses vérités avant son départ

C’est ce mercredi que le Bayern Munich a annoncé la fin de sa collaboration avec Thomas Tuchel, en fin de saison. Une annonce qui survient alors que le club traverse une situation très compliquée. L’entraîneur allemand a d’ailleurs évoqué ce départ.

Il n’était pas vraiment surprenant que le Bayern Munich annonce mercredi sa séparation à l’amiable avec Thomas Tuchel à la fin de la saison 2023-24. Cette décision a été accueillie avec une pointe de déception par les Bavarois, qui avaient placé de grands espoirs en Tuchel. Cependant, la dynamique n’a pas fonctionné avec une partie de l’équipe, et les résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes.

Thomas Tuchel et le Bayern Munich, la fin

 Par conséquent, le club et l’entraîneur ont décidé de terminer la saison ensemble avant de mettre un terme à leur collaboration. Cette décision vise à permettre au Bayern de travailler sereinement sur sa succession tout en donnant à Tuchel la possibilité de discuter avec d’autres clubs pour trouver un nouveau défi.

Thomas Tuchel

Dans le communiqué de presse publié par le Bayern Munich, le technicien de 50 ans a exprimé son accord avec cette décision, déclarant : « Nous avons convenu que nous mettrons fin à notre collaboration après cette saison. D’ici là, mon équipe d’entraîneurs et moi-même continuerons bien sûr à faire tout notre possible pour assurer un maximum de succès ». Ce message succinct de Tuchel était attendu, mais les journalistes allemands espéraient qu’il serait plus loquace lors de sa première conférence de presse depuis l’annonce de son départ, qui a eu lieu ce vendredi. Et il n’a pas évité le sujet.

Il a entamé en déclarant : « Nous avons eu des discussions mardi et avons informé l’équipe et le public mercredi. Nous ne sommes pas satisfaits de notre style de jeu, du total de points et des trois récentes défaites. Si l’entraîneur était le seul responsable, je ne serais pas ici aujourd’hui. Personne n’est à blâmer, mais je suis responsable. Le développement du jeu et les résultats ne sont pas à la hauteur de mes attentes ».

Thomas Tuchel endosse la responsabilité

 Interrogé sur les autres responsables de cet échec, il a répondu : « Les personnes concernées connaissent mon analyse. C’est une analyse très autocritique et elle n’est certainement pas destinée au public ». Par la suite, Thomas Tuchel a abordé l’avenir de son parcours à Munich, où il devra continuer à travailler jusqu’à la fin de la saison en sachant qu’il ne sera plus là l’année prochaine. Mais cela ne le préoccupe pas.

Thomas Tuchel Thomas Tuchel

 « C’est simple, car nous aimons le football et ce que nous faisons. Pour moi, avoir un contrat de cinq ans ou de cinq semaines, un gros ou un petit contrat, n’a jamais eu d’importance. Ce qui compte, c’est le moment présent. Ce sont de nouvelles circonstances, mais cela n’a pas d’importance. J’aime ce travail et je le ferai bien sûr avec la même énergie qu’auparavant. La clarté apporte la liberté, et la liberté est toujours bénéfique, que ce soit pour l’entraînement ou le jeu », avance-t-il.

Les journalistes lui ont alors demandé s’il regrettait sa décision de rejoindre le Bayern. « Ça n’a aucun sens de regarder en arrière. Il y avait une opportunité à ce moment-là et nous l’avons saisie en 48 heures, car nous avions confiance et étions déterminés. Nous avons récolté de nombreux points et avons battu des records. On oublie que nous avons été très malchanceux avec les blessures. Nous, dans le staff technique, avions suffisamment confiance en nous-mêmes pour être convaincus de notre capacité. Mais nous n’avons pas réussi à hisser l’équipe de manière cohérente à un niveau supérieur. C’est pourquoi nous nous séparons cet été », assure-t-il

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    L'IA est au milieu d'un rêve fiévreux et cela ne fait qu'empirer

    « Imaginations en mouvement » aux Printemps de Sévelin à Lausanne