in

La Palestine recherchera un large soutien pour une adhésion à part entière à l’ONU

L'Etat palestinien se prépare à solliciter une adhésion à part entière à l'ONU et à demander aux États membres d'approuver son admission, a déclaré jeudi l'ambassadeur du pays auprès de l'ONU.

« Nous allons intensifier ces discussions et nous utiliserons diverses méthodes, y compris la possibilité d'avoir une déclaration et de solliciter les signatures des États membres saluant et soutenant l'admission de l'État de Palestine comme membre avant de nous adresser au Conseil de sécurité (de l'ONU). et de soumettre une résolution appelant à une recommandation visant à admettre l'État de Palestine comme membre de l'ONU », a déclaré Riyad Mansour aux journalistes à New York.

Ses remarques interviennent un jour après que le parlement israélien, la Knesset, a voté par 99 voix contre 11 en faveur d'une décision du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de rejeter toute reconnaissance unilatérale de l'État palestinien.

« Il n'y a que nous, le peuple palestinien, qui déterminerons notre droit à l'autodétermination, y compris l'indépendance de notre État. Nous ne négocierons ce principe avec personne et nous ne demanderons la permission à personne pour le faire », a déclaré Mansour. .

La Palestine accélérera le processus au sein de l'Assemblée générale des Nations Unies pour demander à la communauté internationale de prendre des mesures pratiques pour forcer Israël à lever son siège sur Gaza, comme demander aux pays de ne pas envoyer ou vendre d'armes et de munitions à Israël, ou de ne pas donner des visas aux colons, a-t-il ajouté.

L'État de Palestine a été accepté comme État observateur auprès de l'Assemblée générale des Nations Unies en 2012, permettant à son envoyé de participer aux débats et aux organisations de l'ONU, mais sans vote.

Selon la Charte des Nations Unies, les États sont admis comme membres de l'ONU par décision de l'Assemblée générale sur recommandation du Conseil de sécurité.

« C'est la communauté internationale qui a décidé de créer deux Etats en Palestine depuis 1947. Il est du devoir de la communauté internationale, ainsi que du peuple palestinien, de mener à bien cet exercice en admettant l'Etat de Palestine », a déclaré Mansour.

Au lieu d’obéir aux ordonnances provisoires de la Cour internationale de Justice (CIJ), Mansour a déclaré qu’Israël allait plus loin en niant à la Palestine, y compris son droit à l’autodétermination.

Le bulletin d'information quotidien de Sabah

Tenez-vous au courant de ce qui se passe en Turquie, dans sa région et dans le monde.


Vous pouvez vous désabonner à tout moment. En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de confidentialité. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Léna Situation sera en direct du tapis rouge

    Le deuxième meilleur hôpital de la galaxie