in

Un membre du BF balance.. ” Walid Sadi est mené en… “

Le président de la Fédération Algérienne de Football (FAF), Walid Sadi, se trouve sous une pression considérable pour nommer rapidement le nouvel entraîneur de l’équipe nationale d’Algérie, situation exacerbée par les tensions internes.

Effectivement, Walid Sadi et son proche collaborateur, Nadir Bouzenad, le secrétaire général de la FAF, sont au centre de critiques virulentes. Amar Bahloul, ancien membre influent de la FAF sous la présidence de Zetchi, évincé par l’organisation, accuse directement Bouzenad d’avoir orchestré son départ. Bahloul va jusqu’à suggérer que Sadi est manipulé sans s’en rendre compte.

Algérie : Un membre du BF balance.. ” Walid Sadi est mené en... “

Bahloul affirme : « Le président pourrait croire que le secrétaire général lui est d’une grande aide alors qu’en réalité, il est mené en bateau. Il semble penser que des conflits nous opposent encore, malgré notre réconciliation confirmée à Constantine. Un article intitulé ‘Sadi-Bahloul: le face-à-face’ avait même été publié avant cette réconciliation, mais je ne sais pas si Sadi a depuis changé d’avis. »

Cette controverse a été ravivée par la suspension définitive d’Amar Bahloul, ex-président de la Ligue Régionale de Football (LRF) d’Annaba, par le Bureau Fédéral (BF). Bahloul a vivement réagi en dénonçant, lors d’une interview avec Compétition, Bouzenad comme l’instigateur de sa suspension.

Bahloul exprime son étonnement face à la décision, surtout au vu des éloges précédemment adressés à sa gestion par le président de la FAF. Il remet en question les motivations derrière sa suspension, soulignant qu’aucune convocation préalable ne lui avait été adressée.

Il accuse Bouzenad de vengeance et réfute toute gestion financière inappropriée de sa ligue, critiquant par la même occasion le processus de suspension pour son manque de régularité et les modifications apportées au compte-rendu du BF.

« Dans un courrier, j’ai exposé la situation au président, soulignant l’usurpation de fonctions par les intérimaires et un conflit d’intérêts au sein de la ligue. Bouzenad a manipulé les comptes rendus pour influencer les décisions, allant jusqu’à rajouter des éléments non discutés par le BF pour servir ses propres intérêts, » détaille Bahloul.

Il termine en affirmant la transparence de sa gestion et dénonce un règlement de comptes, mettant en cause notamment les présidents des Ligues d’Annaba et de Souk Ahras, tout en insistant sur l’intégrité de son administration.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Donald Trump s'engage à protéger la radio AM dans un discours décousu aux radiodiffuseurs chrétiens

    Ce qui se cache derrière le vernis noir aux ongles de Ronaldo !