in

La FECAFOOT répond à Geremi Njitap, une guerre déclarée avec Samuel Eto’o

Dans un communiqué rendu public le 26 février 2024, la FECAFOOT répond à Geremi Sorelle Njitap après sa demande de sanction à la CAF et à la FIFA suite aux violences qu’il dit avoir subi en Côte d’Ivoire.

Dans son communiqué la FECAFOOT déplore le « comportement irresponsable » de Geremi Njitap qui a fortement terni l’image du Cameroun et des Lions Indomptables. Puis ajoute : « De ce fait, Monsieur le Président de la Fédération Camerounaise de Football ayant constaté la manipulation de l’opinion sur la présentation des faits a, par correspondance n°10/FECAFOOT/PDT/SG/CDAJ/2024 du 16 février 2024, saisi l’instance faitière du football Africain à l’effet de dénoncer et de rétablir la réalité des faits, afin qu’elle en tire toutes les conséquences qui s’imposent« .

La guerre entre Samuel ETO’O et Geremi Njitap est-elle officiellement ouverte ? Lire ci-dessous l’intégralité du communiqué de la Fécafoot :

« La Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), porte à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale qu’elle a, en date du 02 février 2024, découvert à travers les réseaux sociaux, un communiqué radio-presse signé du Secrétaire Général du Syndicat National des Footballeurs du Cameroun, (SYNAFOC) relatif aux « incidents » qui se seraient produits dans les vestiaires des Lions Indomptables du Cameroun le 23 janvier 2024, lors du match Cameroun-Gambie pendant la CAN Total Energies Côte d’ivoire 2023.

Ledit communiqué laisse croire que, sur instruction de Monsieur le Président de la Fédération Camerounaise de Football, Monsieur Gérémi NJITAP, Président du SYNAFOC, aurait fait l’objet d’une agression de la part d’un employé de la Fédération alors qu’il était en possession d’une accréditation lui permettant d’accéder aux vestiaires de l’Equipe Nationale Fanion du Cameroun.

Il est utile de rappeler que pendant la coupe d’Afrique des Nations, l’accès aux vestiaires est conditionné par la présentation d’un PASS remis aux équipes la veille de chaque rencontre. Cette mesure s’applique à tous sans exclusive et est exigée même aux Présidents des Associations Membres. Malheureusement, monsieur NjlTAP non détenteur du PASS a cru bon de transgresser ces dispositions et s’est heurté à la sécurité de la CAF. Lors du match Cameroun-Nigeria, il a récidivé en proférant les invectives à l’endroit de Monsieur le Président de la FECAFOOT.

La FECAFOOT déplore ce comportement irresponsable qui a fortement terni l’image du Cameroun et des Lions Indomptables.

De ce fait. Monsieur le Président de la Fédération Camerounaise de Football ayant constaté la manipulation de l’opinion sur la présentation des faits a, par correspondance no10/FECAF0OT/PDT/SG/CDAJ/2024 du 16 février 2024, saisi l’instance faitière du football Africain à l’effet de dénoncer et de rétablir la réalité des faits, afin qu’elle en tire toutes les conséquences qui s’imposent ».

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Un club suisse en finale européenne? C’est rare mais ça arrive

La conduite autonome autorisée sur toutes les routes de France ? La loi va changer