in

Pourquoi le match Real Madrid vs Séville pourrait être rejoué

La blessure de Diaz de Mera, l’arbitre du choc qui a opposé le Real Madrid à Seville a soulevé des questions qui font polémique en Espagne. Car le quatrième officiel appelé à le remplacer n’avait aucune expérience du système VAR. En effet, cet arbitre provenait de la Primera Federació, où ce système n’est pas encore en vigueur, puisqu’il commence à être appliqué seulement en deuxième division. Cette situation a suscité une contestation quant à la validité du match.

L’un des joueurs les plus emblématiques du Real Madrid au cours des quinze dernières années, Sergio Ramos est revenu à Santiago Bernabéu avec des couleurs différentes. L’actuel capitaine du FC Séville a eu des retrouvailles malheureuses avec certains de ses anciens coéquipiers, Luka Modric en tête. L’expérimenté milieu de terrain croate, qui a remporté plusieurs Ligues des champions aux côtés de Ramos, est entré en jeu à la 71e minute et a fait basculer le match à la 80e minute.  

Le Ballon d’Or 2018, désormais relégué sur le banc des remplaçants (il a 38 ans), est en fin de contrat. Il a apporté l’une des dernières joies aux supporters de Santiago Bernabéu. Avec ce succès, le Real Madrid a pris trois points malgré plusieurs absences. Camavinga, Bellingham, Alaba, Militão et Joselu étaient tous indisponibles.  Mais ce qui retient l’attention de tout le monde est la sortie prématurée de Diaz de Mera, l’arbitre central du match pour blessure.

Contre toute attente, l’arbitre Diaz de Mera se blesse au mollet et a dû céder sa place. Au moment de la blessure de ce dernier, à la 60e minute du match, le quatrième officiel devait se préparer à être l’arbitre principal du match. Mais celui-ci n’a aucune expérience du système VAR. En effet, il s’agit d’un arbitre de la Primera Federació, une catégorie dans laquelle ce système n’existe pas, puisqu’il commence à être appliqué en deuxième division.  

Après le match, Xavier Estrada Fernández, ancien arbitre Espagnol, a soulevé cette question et laisse entendre que le FC Séville pourrait revendiquer le droit de rejouer les minutes où l’arbitre de la Primera Federación a officié. Bien que le règlement de la RFEF le permette, et que l’arbitre ait pris les bonnes décisions malgré son manque d’expérience avec le VAR, cela semble peu probable.

Selon l’article 189 du règlement de la RFEF, dans les matches opposant des clubs masculins de première et deuxième division, le quatrième officiel peut être issu de la Primera Federación ou être une arbitre titulaire d’une licence professionnelle féminine, sélectionnée dans le cadre du Programme d’excellence de l’arbitrage féminin d’élite.

Il est cependant important de noter que, même si le FC Séville décide d’intenter une action en justice pour demander le rejeu du match, cela semble peu probable et peu susceptible d’avoir un impact significatif. Les dispositions du règlement de la RFEF sont claires sur la composition de l’équipe arbitrale, et même si des erreurs ont été commises, il est peu probable qu’elles entraînent une annulation du résultat du match.

Alors que le VAR est devenu une partie intégrante du jeu dans de nombreuses ligues, il est essentiel que les arbitres soient formés et préparés à utiliser cette technologie de manière efficace et cohérente. En tout cas, le Real Madrid ajoute une nouvelle victoire à sa série impressionnante cette saison et compte 8 points d’avance sur le FC Barcelone et 9 points d’avance sur Gérone qui doit encore jouer aujourd’hui. Carlo Ancelotti et le Real Madrid sont donc bien partis pour remporter la Liga cette saison sauf cataclysme de dernière minute. Même en Ligue des Champions, le Real Madrid garde une chance d’aller au bout et garde ses options de qualification pour les quarts de finale après la victoire 0-1 à Leipzig.  

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu'est-ce que l'ANC et pourquoi en ai-je besoin dans mes écouteurs ?

En images – Le Salon de l'auto 2024 à Genève, morceaux choisis