in

Comment immigrer au Canada grâce au programme immigrant investisseur du Québec depuis la France

Les investisseurs français ont immigré au Canada en nombre cinq fois plus élevé l'année dernière que l'année précédente et leurs liens historiques de longue date avec le Québec et leur langue commune avec cette province francophone en font un bon choix pour le Programme d'immigration des investisseurs du Québec (QIIP).

Seul programme d'immigration d'investissement passif au Canada, le QIIP permet aux ressortissants étrangers d'obtenir leur résidence permanente dans le pays en investissant dans cette province.

Les dernières données d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) soulignent les liens étroits entre le Canada et la France, ce pays étant en passe d'avoir fourni 10 500 nouveaux résidents permanents à la fin de 2023.

Au cours des 11 premiers mois de l'année dernière, 9 625 Français, hommes et femmes, sont devenus de nouveaux résidents permanents au Canada, dont 25 ont immigré grâce à des programmes d'investisseurs. C’est cinq fois plus que les cinq bénéficiaires de ces programmes en 2022.

La plupart des immigrants français arrivent au Canada dans le cadre de programmes de travailleurs, dont 7 475 par le biais du Travailleur Qualifié Fédéral (FSW) et 905 autres dans le cadre du programme de la Classe de l'expérience canadienne (CEC) au cours des 11 premiers mois de l'année dernière.


En savoir plus

La conférence de Yellowknife discute de la stimulation de l'immigration francophone
L'Île-du-Prince-Édouard émet 122 invitations à l'immigration au Canada dans le cadre d'un nouveau tirage du PNP
Laissez entrer davantage d’aides des métiers de la construction, disent des groupes d’entreprises à IRCC


Au cours des 11 premiers mois de l'année dernière, 300 autres personnes ont immigré au Canada via Programmes des candidats des provinces (PNP), 760 à parrainages familiauxet 10 sont issus de programmes de travail indépendant.

Le QIIP permet aux ressortissants étrangers d'obtenir leur résidence permanente au Canada simplement en investissant 1 million de dollars auprès de IQ Immigrant Investisseurs Inc., une société d'État québécoise, sans avoir à établir ou gérer activement une entreprise dans la province.

Les ressortissants français qui choisissent d'immigrer au Canada via le QIIP doivent en outre payer une contribution financière non remboursable de 200 000 $ et ont l'intention de s'établir dans la province francophone du Québec.

Les candidats retenus reçoivent ensuite un certificat de sélection du Québec pour l'immigration au Canada, qui leur permet d'obtenir leur résidence permanente au Canada après des contrôles de santé et de criminalité effectués par les agents fédéraux de l'immigration.

Les critères d'éligibilité comprennent :

  • maîtrise de la langue
  • une valeur nette personnelle légalement acquise de 2 millions de dollars ;
  • deux ans d'expérience appropriée en gestion ou en affaires au cours des cinq années précédant la candidature ;
  • Résidence obligatoire ;
  • investissement de 1,2 million de dollars dans un placement passif garanti par le gouvernement pour une période de cinq ans sans intérêt ;
  • un diplôme d'études secondaires, et ;
  • l'intention de s'établir dans la province de Québec.

Les candidats au QIIP doivent démontrer des compétences en français

L'exigence de maîtrise de la langue française est satisfaite par les candidats en présentant une attestation de résultats de tests (TEF, TEF Canada, TEFAQ, TCF, TCFQ) ou un diplôme de français reconnu (DELF ou DALF) confirmant un niveau B2 en français oral en expression orale et en écoute. avec leur candidature au QIIP.

Les candidats peuvent démontrer qu'ils ont légalement acquis la valeur nette minimale de 2 millions de dollars en indiquant la valeur nette de leurs actifs actuels, ainsi que leur historique d'acquisition de fonds au cours de leur carrière, avec pièces justificatives.

Cela peut être démontré à l’aide de relevés bancaires, de livrets d’investisseurs, d’évaluations immobilières, d’états financiers audités et d’autres documents pertinents et à jour. Les subventions reçues moins de six mois avant le dépôt d’une demande ne peuvent pas être incluses dans le calcul de la valeur nette.

Le demandeur principal peut partager cette valeur nette avec un époux ou un conjoint de fait qui l'accompagne au Québec.


Regarder la vidéo


Puisque l'intention du QIIP est d'attirer le sens des affaires et les investissements au Québec, les candidats doivent également avoir possédé ou géré un commerce ou une entreprise actif, qui peut inclure des pratiques professionnelles, plutôt que simplement avoir géré des investissements.

Les zones grises du QIIP comprennent les professionnels qui ne gèrent pas l'entreprise, les investisseurs immobiliers passifs et les gestionnaires de placements. Le développement immobilier peut être admissible, alors que le simple fait de posséder un bien immobilier ne peut pas l'être.

« (Le candidat doit exercer) … pendant au moins deux ans au cours des cinq années précédant la demande de certificat de sélection, des fonctions liées à la planification, à la gestion et au contrôle des ressources financières et des ressources humaines ou matérielles sous l'autorité de l'investisseur ; l'expérience ne comprend pas l'expérience acquise dans le cadre d'une démarche d'apprentissage, de formation ou de spécialisation sanctionnée par un diplôme », précisent les critères d'admissibilité.

Le certificat de sélection du Québec est requis dans le cadre du QIIP

Dans le cadre du QIIP, les candidats demandent d'abord un Avis d'intention de sélection du Québec, après réception duquel ils peuvent demander un permis de travail de trois ans auprès des agents d'immigration fédéraux canadiens.

Avec ce certificat du Québec, le demandeur principal et son conjoint s'engagent à vivre au Québec pendant une période d'au moins six mois au cours de leurs deux premières années suivant l'obtention d'un permis de travail – une exigence qui peut être remplie par une résidence simultanée ou des périodes distinctes de six mois chacune. .

Une fois cette opération terminée, le candidat peut demander le véritable Certificat de Sélection du Québec (CSQ) du Québec. Dans le cadre de cette demande, l'investisseur doit établir une source de fonds propre et passer une entrevue en français pour convaincre l'agent de son intention de rester au Québec.

Une fois leur CSQ délivré, ils peuvent demander la résidence permanente via IRCC.

Les candidats retenus sont tenus de réaliser leur investissement auprès d'Investissement Québec pendant une période de cinq ans à l'issue de laquelle le capital est restitué sans intérêt. La période de cinq ans commence dès la délivrance du certificat de sélection avant même que le demandeur n'ait atteint le Canada.

Les profits de cet investissement servent à financer divers programmes commerciaux et sociaux au sein de la province de Québec.

Le QIIP permet aux candidats de financer la majeure partie de leur investissement par l'intermédiaire de sociétés de courtage en valeurs mobilières et de banques d'investissement désignées. En règle générale, les plans de financement exigent un acompte avant que la banque ne prête le solde pouvant atteindre 1,2 million de dollars.

Le demandeur dépose ensuite cette somme auprès d'Investissement Québec. L’acompte n’est pas remboursé à l’issue du délai de cinq ans. La banque prélève des frais et des intérêts sur l'acompte, l'agent d'immigration prélève ses commissions sur l'acompte.

Le coût net pour l’investisseur est l’acompte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Josh Brolin de la deuxième partie veut juste sortir avec d'autres geeks

    Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions