in

Le rapport sur la sécurité de Boeing de la FAA n'inspire pas confiance ni à Boeing ni à la FAA

Depuis qu'un avion de passagers la porte a explosé Début janvier, le constructeur aéronautique Boeing a fait l'objet d'une surveillance accrue. Aujourd'hui, un nouveau rapport de la Federal Aviation Administration remet en question les procédures de sécurité de l'avionneur, les qualifiant d'« inadéquates ».

Le rapport, qui a été publié lundi, avait été initialement demandé par le Congrès en 2023 dans le cadre d'un effort législatif visant à renforcer la sécurité dans l'industrie aérienne. Le rapport, rédigé par un panel d'experts de l'industrie, conclut de manière inquiétante qu'il n'existe aucune « preuve objective d'un engagement fondamental en faveur de la sécurité qui corresponde aux descriptions de cet objectif par Boeing ».

Le rapport note un « décalage entre la haute direction de Boeing et les autres membres de l'organisation sur la culture de sécurité » et souligne « la confusion des employés » sur les procédures de sécurité. Cette situation est en partie imputable à l'évolution des attentes de l'entreprise, ainsi qu'à une « mise en œuvre inadéquate et confuse » des systèmes de sécurité. Le comité a également constaté qu’il y avait « une hésitation à signaler des problèmes de sécurité par crainte de représailles ».

Ce n’est pas une bonne idée pour Boeing. Outre l'accident de porte survenu en janvier, il y a aussi les récents commentaires d'un ancien cadre supérieur de Boeing, qui a déclaré lors d'une interview avec le LA Times qu’il « ne piloterait absolument pas un avion MAX » et qu’il avertirait sa propre famille – ainsi que « tout le monde » – d’« éviter le MAX ». Il y a aussi la récente controverse concernant le production de dizaines de jets 737 MAX, ce qui impliquait des trous percés dans la mauvaise partie du fuselage. En bref : Boeing a été submergé de mauvaises nouvelles ces derniers temps et cela ne fait qu'ajouter au désordre.

Suite à la publication du rapport de la FAA, Boeing a partagé une déclaration à la presse dans laquelle il promettait de faire mieux. « Nous avons pris des mesures importantes pour favoriser une culture de sécurité qui responsabilise et encourage tous les employés à faire entendre leur voix. Mais il y a encore du travail à faire », a déclaré l’entreprise. « Nous examinerons attentivement l'évaluation du comité et tirerons les leçons de ses conclusions, tout en poursuivant nos efforts globaux pour améliorer nos programmes de sécurité et de qualité.

La FAA, quant à elle, a déclaré qu'elle « continuerait à exiger de Boeing qu'elle respecte les normes de sécurité les plus élevées et qu'elle veillerait à ce que l'entreprise mette pleinement en œuvre ces recommandations ».

Boeing a traversé une grave crise il y a plusieurs années après deux avions 737 MAX s'écrasent. Les accidents, survenus en 2018 et 2019, ont tué des centaines de personnes et conduit à l'immobilisation mondiale de l'avion MAX pendant près de deux ans. UN rapport ultérieur sur les accidents, il a été établi que les avions se sont écrasés à la suite de défaillances organisationnelles de Boeing et de la FAA.

Je pense qu'on peut affirmer sans se tromper que la réglementation fédérale dans ce pays pourrait être considérablement renforcée. Souvent, une agence fédérale chargée de superviser une industrie particulière finit par céder une grande partie de cette surveillance à l’industrie elle-même. On pourrait dire que c’est ce qui s’est produit ici. La FAA affirme vouloir « continuer » à obliger Boeing à respecter les « normes de sécurité les plus élevées ». C'est bien mais, évidemment, si Boeing opérait déjà à ce niveau « le plus élevé », il ne serait pas nécessaire de publier un rapport le réprimandant pour ne pas l'avoir fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Adele suspend sa résidence à Las Vegas pour cause de maladie

BUUT ! Incroyable… Le triplé magistral d’Erling Haaland sur trois passes de De Bruyne