in

Un 4eme test réalisé sur Hervé Bopda au centre pasteur montre qu’il n’est pas porteur du Vih

L’homme de 40 ans cité dans une affaire de mœurs est attendu ce mercredi 28 février 2024 devant le juge du tribunal de grande instance de Douala.

Hervé Bopda, le Camerounais de 40 ans qui est au-devant de la scène depuis le mois de janvier 2024 pour une triste affaire de mœurs sera devant le juge du tribunal de grande instance de Douala ce mercredi 28 février 2024. Actu Cameroun apprend de source proche de l’affaire qu’un 4eme test réalisé au Centre Pasteur montre que ce dernier n’est pas porteur du Vih Sida.  On se souvient que dans plusieurs sorties sur les réseaux sociaux, l’on annonçait qu’il a transmis le sida à plusieurs personnes.

Ce quatrième test doit véritablement permettre aux camerounais de voir clair dans cette triste affaire. En effet, alors que des « victimes » affirmaient  avoir été contaminées au Vih Sida par Hervé Bopda, ce dernier avait produit trois tests dont l’un effectué dans un cabinet privé, l’autre à l’hôpital militaire et le dernier à l’hôpital Laquintinie alors qu’il était en détention. Tous ces tests sont négatifs. Des résultats qui avaient fait l’objet de contestation pour la défense qui soutenait que ces trois résultats ne faisaient pas foi.  

Hervé Bopda est toujours en détention préventive à la direction régionale de la police judiciaire du Littoral. Il avait été arrêté le 31 janvier 2024 à Bonaberi

« L’hôpital Laquintinie n’est pas le gage le plus rigide de la probité et de l’éthique médicale, mais que ces tests, s’ils se déroulaient devraient être encadrés la procédure et opérés par des experts assermentés », lançaient alors les avocats de la défense. Ceux-ci demandaient un autre test au Centre Pasteur, qui pour eux étaient plus crédible. Ce nouveau test confirme tout simplement les trois premiers résultats.

Une autre curiosité dans ce tralala  est que l’affaire est désormais devant une juridiction civile.  Ceci pour la simple raison que le tribunal militaire de Douala s’est dessaisi du dossier. Notamment, pour incompétence. L’affaire a été transférée au tribunal de grande instance.  Aussi, les avocats continuent de demander aux victimes de déposer des plaintes car sur près de 200 victimes annoncées sur les réseaux sociaux, une dizaine a été enregistrée à la police judiciaire.  Hervé Bopda est toujours en détention préventive à la direction régionale de la police judiciaire du Littoral. Il avait été arrêté le 31 janvier 2024 à Bonaberi.

 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Tronçon Vennes-Chexbres: des travaux conséquents en 2024

ses confidences cash sur sa relation avec Maître Gims