in

Djamel Belmadi bloque Vladimir Petkovic

Le remplacement de Djamel Belmadi sur le banc de l’équipe nationale d’Algérie pose encore problème. La situation du technicien algérien demeure floue alors que le dossier Vladimir Petkovic vit ses derniers balbutiements.  

L’attente de l’annonce du remplaçant de Djamel Belmadi, à la tête de l’équipe nationale de football d’Algérie, par Walid Sadi, demeure en suspens, suscitant l’impatience des supporters ainsi que l’intérêt des observateurs tant nationaux qu’internationaux du football. Cette prolongation de l’attente soulève des questions sur les raisons de ce délai et met en évidence divers facteurs complexes qui pourraient expliquer cette situation.

En Algérie, Vladimir Petkovic reste en attente

Initialement prévue pour une date ultérieure, l’annonce du nom du nouvel entraîneur a été repoussée à plusieurs reprises, alimentant les spéculations et les discussions parmi les amateurs de football. Parmi les éléments qui semblent contribuer à ce retard, la question de l’établissement de la liste élargie des joueurs se présente comme un point central. La Fédération algérienne de football (FAF) a fixé au 3 mars une date butoir pour la soumission de cette liste élargie des joueurs. Cette échéance pourrait influencer la décision concernant le choix du nouveau sélectionneur, car elle implique une coordination étroite entre ce dernier et les instances de la FAF.

Vladimir Petkovic

 L’attente de ce délai pourrait ainsi être l’un des facteurs qui retardent l’annonce officielle du successeur de Djamel Belmadi. En parallèle à cette attente, la situation de Djamel Belmadi lui-même demeure en suspens. Les relations entre l’ancien sélectionneur et la FAF n’ont pas encore été pleinement clarifiées, ce qui pourrait également contribuer au retard dans la nomination du nouveau sélectionneur. Des négociations en cours et des considérations juridiques complexes pourraient prolonger le processus de transition et maintenir l’incertitude quant à l’avenir de l’équipe nationale.

Il est remarquable que certains médias aient avancé des informations sur l’arrivée potentielle d’un entraîneur étranger en Algérie, notamment Petkovic. Cependant, ces rapports ont été accueillis avec prudence, car aucune confirmation officielle n’a été donnée par les autorités concernées. Les spéculations sur l’identité du nouveau sélectionneur persistent, augmentant ainsi l’anticipation et l’excitation parmi les supporters.

La situation de Belmadi pose problème en Algérie

En outre, les récentes décisions et actions de Djamel Belmadi pourraient également influencer le processus de transition. Son choix de ne pas faire de déclarations publiques pour l’instant et son attente d’un « bon moment » pour s’exprimer suggèrent qu’il pourrait avoir des considérations stratégiques ou tactiques qui pourraient peser dans le processus de sélection du nouveau sélectionneur.

thth

Le journaliste Benlemnouar a signalé un aspect du conflit entre Walid Sadi et Djamel Belmadi : « Le président de la FAF, sur recommandation des juristes, a retardé l’annonce du nom de l’entraîneur afin que Belmadi n’acquière pas de point contre lui dans leur bataille juridique, car cela signifierait le licenciement officiel de Belmadi, même si Sadi n’a jamais utilisé le mot « Licenciement » et s’est contenté de la phrase « tourner la page ».

En parallèle, Sadi s’attend à ce que Belmadi n’envoie aucune liste élargie, et dans ce cas, c’est lui qui aurait marqué un point contre l’entraîneur, qui serait « jugé » dans un contexte de négligence du poste, sans omettre de signaler son absence lors de la rencontre prévue entre eux à Alger, préférant rejoindre Doha ». Au milieu de ces spéculations et de cette incertitude, les supporters de l’équipe nationale doivent faire preuve de patience. Les annonces officielles concernant le nouveau sélectionneur et le règlement du dossier Belmadi sont attendues avec impatience, dans l’espoir que cela marquera le début d’une nouvelle ère pour le football algérien.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

EWUSU: LA SÉRIE CAMEROUNAISE DÉBARQUE SUR CANAL+ EN MARS 2024

Suisse: le PIB progresse de 1,3% en 2023