in

« Samuel Eto’o a trompé les gens qu’il va construire un stade à Ebolowa »

Selon la spécialiste des questions de marketing, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) n’a pas d’argent pour réaliser un tel projet. « Il va prendre l’argent où ? Il peut parler à un sponsor ? », questionne celle-ci dans un direct la semaine dernière sur son compte Facebook.

La Camerounaise Marlène Emvoutou est fâchée contre les élites de la région du Sud natal de Paul Biya, le président de la République. Pour celle-ci le stade d’Olembe aurait pu être construit à Ebolowa. « Le stade d’Olembe sert à quoi ? L’éléphant blanc qu’on a enterré à Olembe, qui ira joué là-bas ? Même les Lions Indomptables ont dit que le stade là, porte la poisse », se désole l’ancienne candidate au poste de président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot).

« On n’arrive pas à jouer un match international là-bas. On devrait construire cette infrastructure à Ebolowa, le tournoi des trois frontières entre le Cameroun, le Gabon et le Congo pouvait être organisé là-bas pour les jeunes. On devrait dire pour la circonstance : Paul Biya a aussi laissé quelque chose pour les gens du Sud. Toute une région, il n’y   a aucun stade. Si vous voyez le stade d’Ebolowa, c’est la  moquerie. Tu arrives à Nko’ovos, la capitale régionale du président de la République c’est la moquerie », dénonce-t-elle.

A Ebolowa vous combattez les votre. Je suis venue au Cameroun avec un projet avec les arabes des millions de FCFA, vous ne m’avez pas soutenu

Au passage, elle évoque une promesse non tenue de Samuel Eto’o. « On a  honte de venir chez nous. On a honte de dire aux gens : Ecoutez c’est notre frère qui est président. La région du président qui a une équipe de première division n’a pas de stade. Samuel Eto’o est venu mentir à Ebolowa qu’il peut construire un stade. Il va prendre l’argent où ? Il peut parler à un sponsor ? Samuel Eto’o peut parler à quel sponsor ? Il vient faire le show, je vais vous offrir un stade à Sangmélima, son mandat fini l’année prochaine où est le stade ? », questionne-t-elle.

« A Ebolowa vous combattez les votre. Je suis venue au Cameroun avec un projet avec les arabes des millions de FCFA, vous ne m’avez pas soutenu », conclut Marlène Emvoutou.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    A l’hôpital universitaire de Zurich, la médecine interne est tourmentée

    la date de sortie des nouveaux pliables se précise