in

La Corée du Sud condamne les allégations d'ingérence nord-coréenne dans les élections

Séoul a condamné les tentatives présumées de la Corée du Nord d'interférer dans les prochaines élections législatives prévues ce mois-ci.

Le ministère de l'Unification du pays a accusé les médias d'État nord-coréens de « diffuser de la propagande » contre le gouvernement du président Yoon Suk-yeol, a rapporté Yonhap News, basé à Séoul.

« Le gouvernement met une fois de plus en garde contre les tentatives malveillantes de la Corée du Nord, qui se sont renforcées à l'approche des élections. Nous soulignons clairement que les fausses nouvelles, la propagande et l'incitation en provenance de la Corée du Nord ne peuvent pas fonctionner dans le système de démocratie libérale », a déclaré le ministère.

Les élections parlementaires en Corée du Sud devraient avoir lieu mercredi prochain.

Le ministère a affirmé que le principal journal nord-coréen Rodong Sinmun et l'Agence centrale de presse coréenne (KCNA) avaient accru leur couverture « anti-Corée du Sud » à l'approche des élections.

« La KCNA cible le public extérieur et Rodong Sinmun est un média destiné aux lecteurs nationaux. Mais il est un fait que par divers canaux, notre peuple peut accéder aux reportages de Rodong Sinmun », a-t-il déclaré.

Les services de renseignement sud-coréens ont également averti plus tôt que la Corée du Nord pourrait mener des « provocations militaires » avant les élections.

Mardi matin, l'armée sud-coréenne a déclaré que la Corée du Nord avait lancé un missile balistique à portée intermédiaire en mer de l'Est, qui a parcouru environ 600 kilomètres (372 miles) avant d'atterrir dans l'eau.

Pyongyang a tiré le 14 février un nouveau missile de croisière sol-mer, le Padasuri-6, depuis sa côte est, tout en lançant son premier missile balistique le 14 janvier.

Réagissant au dernier tir de missile, Yoon a déclaré : « Le régime nord-coréen tente de secouer notre société à l'approche des élections générales, tout en poursuivant ses provocations militaires et autres missiles. »

Faisant apparemment référence à la récente découverte de caméras espion dans les bureaux de vote à travers le pays, Yoon a exhorté les Sud-Coréens « à voter sans aucune inquiétude ».

Lundi, les autorités sud-coréennes ont déclaré avoir demandé des mandats d'arrêt contre deux personnes derrière l'installation de caméras dans 40 bureaux de vote.

Le bulletin d'information quotidien de Sabah

Tenez-vous au courant de ce qui se passe en Turquie, dans sa région et dans le monde.


Vous pouvez vous désabonner à tout moment. En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de confidentialité. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

« tout le monde est contre elle », Inès Reg ne « parle à personne » dans DALS

RIP Joe Flaherty, star de SCTV et Freaks And Geeks