in

Le Conseil de sécurité n’a pas trouvé de consensus sur l’adhésion de la Palestine à l’ONU

Alors que l’ONU examiné la candidature de la Palestine à l’adhésion au sein de l’organisation internationale en tant qu’Etat à part entière, le Conseil de sécurité n’est arrivé à un consensus sur la question malgré une majorité favorable. 

« Il n’y a pas eu de consensus » lors d’une réunion à huis clos, a déclaré l’ambassadrice maltaise Vanessa Frazier, qui assure la présidence tournante du conseil pour le mois d’avril. « Cependant, la majorité était très clairement favorable à l’adhésion. »

Cette situation intervient quelques heures après que la Chine a affiché clairement sa position favorable à la création d’un État palestinien. L’annonce a été faite par Mao Ning, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse jeudi en réponse à une question sur la position de la Chine sur l’adhésion palestinienne à l’ONU.

« Le conflit palestino-israélien en cours et la grave crise humanitaire qu’il a provoqué nous rappellent une fois de plus que la seule façon de mettre fin au cercle vicieux des conflits palestino-israéliens est de mettre pleinement en œuvre la solution à deux États, d’établir un État indépendant de Palestine et réparer l’injustice historique subie depuis longtemps par les Palestiniens », a déclaré Mao Ning. 

« La Chine soutient l’adhésion à part entière de la Palestine à l’ONU et soutient une action rapide du Conseil à cette fin. »

La Palestine avait officiellement demandé au Conseil de sécurité de l’ONU d’examiner sa demande d’adhésion à part entière à l’ONU, qu’elle avait soumise en 2011. Le Conseil s’est réuni le 8 avril et a renvoyé la demande au Comité d’admission de nouveaux membres pour discussion. 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Chelsea prêt à tout pour Osimhen ? Des ventes massives en perspective

    À partir de cette date, les virements instantanés seront gratuits dans les banques françaises