in

« Ne le faites pas », le message de Joe Biden à l’Iran sur fond de menaces d’attaque contre Israël

Le président américain Joe Biden a averti que Téhéran ne réussirait pas s’il entreprenait une action militaire en représailles à la récente frappe israélienne contre la section consulaire de l’ambassade iranienne en Syrie.

« Nous sommes dévoués à la défense d’Israël. Nous soutiendrons Israël. Nous aiderons à défendre Israël et l’Iran ne réussira pas », a déclaré Biden alors qu’il répondait aux questions des journalistes à la Maison Blanche.

Le président américain a appelé l’Iran à ne pas recourir à la force. Lorsqu’on lui a demandé quel message il aimerait envoyer à l’Iran, il a répondu : « Ne le faites pas ».

Biden a déclaré qu’il ne divulguerait pas d’informations sécurisées, mais a déclaré qu’il s’attendait à ce qu’une attaque puisse survenir « le plus tôt possible ». Il s’est adressé aux journalistes à la Maison Blanche après un discours virtuel lors d’une conférence sur les droits civiques.

Israël s’est préparé vendredi à une attaque de l’Iran ou de ses mandataires alors que les avertissements se multipliaient quant aux représailles suite à une attaque contre le complexe de l’ambassade iranienne la semaine dernière à Damas, qui a tué un haut commandant de la Force Qods à l’étranger du Corps des Gardiens de la révolution iranienne et six autres officiers.

Des pays comme l’Inde, la France, la Pologne et la Russie ont mis en garde leurs citoyens contre tout voyage dans la région, déjà en proie à la guerre à Gaza, qui en est à son septième mois. L’Allemagne a appelé vendredi ses citoyens à quitter l’Iran.

Israël n’a pas revendiqué la responsabilité de la frappe aérienne du 1er avril. Mais le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré qu’Israël « doit être puni et le sera » pour une opération qui, selon lui, équivaut à une attaque sur le sol iranien.

Plus tôt, le porte-parole de la Maison Blanche, John Kirby, avait déclaré que l’attaque imminente de l’Iran contre Israël constituait une menace réelle et viable, mais n’avait donné aucun détail sur un éventuel calendrier.

 

Kirby a déclaré que les États-Unis étudiaient leur propre posture de force dans la région à la lumière de la menace de Téhéran et surveillaient la situation de très près.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Mbappé pourrait-il finalement snober le Real Madrid pour Liverpool ?

    Quels sont les meilleurs sites à visiter autour de Gap ? En voici 13