in

Tempête Renata : vents violents et fermetures de sites dans le nord de la France

La tempête Renata frappe actuellement le nord de la France, avec des vents violents atteignant plus de 120 km/h dans certaines régions. Des mesures de précaution ont été prises par les autorités locales, notamment la fermeture de parcs, jardins et cimetières dans plusieurs villes.

Des rafales de vent puissantes

La tempête Renata balaie le nord du pays depuis ce lundi matin, apportant avec elle des rafales de vent particulièrement fortes. À Boulogne-sur-Mer, des pointes à 124 km/h ont été enregistrées vers 13 heures. Le vent n’a pas non plus épargné l’intérieur des terres, avec des rafales à 90 km/h relevées à Valenciennes.

Vigilance jaune maintenue

Les départements du Nord et du Pas-de-Calais ont été placés en vigilance orange vent violent jusqu’à 16 heures. Ils ont ensuite été rétrogradés en vigilance jaune, mais Météo France appelle toujours à la prudence. « L’ensemble de la région reste en vigilance jaune ‘vent’ jusqu’à 22 heures en raison de rafales autour de 70 à 90 km/h qui demeurent possibles sous les averses attendues entre cette fin d’après-midi et le début de nuit », précise l’organisme météorologique.

Des perturbations et des fermetures

En raison des vents violents, la SNCF a été contrainte d’interrompre le trafic des TER sur certaines lignes dans l’après-midi. Les préfectures recommandent aux habitants de limiter leurs déplacements, notamment aux heures de pointe.

Par mesure de précaution, plusieurs villes ont fermé des sites exposés, comme les parcs, jardins et cimetières. À Nancy, la mairie a pris cette décision dès 16 heures. À Lille, la fête foraine a également été fermée.

Retour à la normale attendu

Le phénomène devrait s’évacuer par l’Alsace et l’Allemagne en début de soirée. Un retour à la normale est attendu pour mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    compte rendu de la deuxième audience du lundi 15 avril 2024

    ils n’ont plus Internet depuis un an à cause d’un fil arraché par un tracteur